Aller au contenu principal

Aiseau Presles : 15 ordinateurs pour l'école à la maison (vidéo)

Après les vacances de Toussaint, les élèves du secondaire vont devoir suivre les cours à la maison.  Pour cela, il leur faudra avoir accès soit à un ordinateur, soit au wifi.  Mais on le sait, chez nous ce n'est pas le cas pour tout le monde. A Charleroi, l'échevine Julie Patte distribue des chèques numérique et dépense 450 000 euros afin d’aider les familles défavorisées à équiper leurs enfants de supports numériques. A Aiseau-Presles, l'échevine de l'Accueil Temps libre et de la Jeunesse, Virginie Geeraerts, propose un prêt de matériel informatique.  A chacun ses moyens ! 

Lors du premier confinement, en mars dernier, une enquête du Segec, le Secrétariat Général de l’Enseignement Catholique, avait démontré que 18% des élèves n'étaient pas équipés en matériel informatique. Depuis, c'est un peu la débrouille pour les écoles qui appellent à l'aide de tous côtés. 

Si dans les grandes villes, il est plus facile de sortir le chéquier, dans les petites communes, ce sont les idées et la bonne volonté qui permettront peut-être d'aider quelques familles en difficultés. 

A Aiseau-Presles, par exemple, l'Echevine de l'Accueil Temps libre et de la Jeunesse, Virginie Geeraerts, propose de distribuer une quinzaine d'ordinateurs non utilisés de l'administration communale aux familles qui en exprimeraient le besoin. 

"L'administration et son collège communal ont été sensibles au fait que les étudiants doivent reprendre les cours à la maison. Nous avons donc fait le décompte des ordinateurs dont nous n'avions plus besoin à la commune.  Nous en avons comptabilisé une quinzaine.  Nous avons réfléchi pour ne pas pénaliser l'administration à la possibilité de mettre ces ordinateurs à disposition des jeunes de l'entité qui n'ont pas d'ordinateur."

Une initiative locale qui vient compléter les dispositions de la Fédération Wallonie Bruxelles (FWB), qui devraient être effectives dès la rentrée scolaire.

10 millions de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a débloqué fin octobre 10 millions d’euros pour permettre l’achat d’ordinateurs pour environ 20.000 élèves de la Fédération.

Les écoles sont chargées de l'achat du matériel et de son remboursement auprès de la FWB pour les élèves qui en auraient besoin. Elles pourront ensuite les prêter gratuitement aux élèves.

Cette disposition devrait permettre aux écoles de se constituer un stock.  Celui-ci correspondrait à l'équipement potentiel de 5% de la population scolaire.  

Et parallèlement à cette décision, le Ministre-Président et son collègue de la Fonction publique vont permettre l'accès à des aides pour les parents.  Une aide financière dont les modalités seront précisées le 12 novembre prochain et qui permettra aux parents de louer ou d'acheter du matériel informatique. 

Appel aux citoyens

Toute ces mesures n'y suffisent visiblement pas. A Aiseau-Presles, on prend alors les devants. Et 15 ordinateurs, c'est bien, mais 15 ordinateurs, c'est peu. L'échevine en appelle donc à la générosité des citoyens d'Aiseau-Presles. 

"Malheureusement, 15 ordinateurs sur plus de 11 000 habitants, nous ne pourrons pas satisfaire toutes les familles.  Nous demandons donc aux citoyens qui disposeraient de matériel informatique dont ils ne se servent plus, d'aider les jeunes et de prêter un ordinateur."

C'est suite aux nombreuses interpellations des citoyens que l'échevine a eu l'idée de cet inventaire.  Des familles nombreuses ont parfois un ordinateur à la maison, mais lorsque plusieurs enfants doivent rester chez eux et ont cours simultanément, difficile de faire face à l'achat de plusieurs ordinateurs. 

La procédure à suivre

Afin d'avoir accès au matériel informatique proposé, il faudra toutefois montrer patte blanche, et s'acquitter d'un certains nombres de démarches.  Un ordinateur, ça se mérite.

"Les jeunes devront s'inscrire auprès de l'administration communale et signer une convention avec celle-ci.  Il y aura une caution à donner.  Il faudra rendre différentes attestations de suivi de cours, de composition de familles etc..."

Virginie Geeraerts se rend bien compte que l'administration ne pourra satisfaire qu'une minorité de citoyens, c'est pourquoi elle insiste sur la générosité des habitants d'Aiseau-Presles, des entrepreneurs ou toute personne susceptible de fournir du matériel en prêt.  

L'appel a été relayé sur la page Facebook de l'échevine : 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept