Aller au contenu principal

Bonne nouvelle: les hospitalisations en baisse, mais il faut plus de tests

"23 mars. Bonne nouvelle, le nombre de nouvelles hospitalisations décroit, et le nombre de nouveaux patients en soins intensif diminue pour le deuxième jour consécutif. Nous entrons dans la période ou l'effet des mesures est attendu. On y croit et on ne relâche rien."

C'est le tweet du désormais célèbre virologue Marius Gilbert.

Selon lui, la courbe de la pandémie en Belgique, au regard du nombre d'hospitalisations, se tasse pour le deuxième jour de suite. La preuve que les mesures de confinement commencent à faire leur effet? Peut-être mais prudence.

Seulement 12% de détectés: il faut plus de tests!

D'autant qu'une étude relayée par le Journal l'Echo montre que la Belgique n'aurait détecté que 12% des cas existants...contre un peu plus de 9% en France, 4% en Italie...mais75% en Allemagne par exemple.

Raison pour laquelle Ecolo

"Ecolo appelle en outre à la mise en place d’une campagne généralisée de dépistage du COVID-19, comme le préconise l’OMS via son Directeur général, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus depuis le 16 mars: « Nous avons un message simple pour tous les pays: testez, testez, testez. Vous ne pouvez pas combattre un incendie les yeux bandés. Et nous ne pouvons pas arrêter cette pandémie si nous ne savons pas qui est infecté par le virus ».

Jusqu’à présent, la Belgique ne pratique ce dépistage que sur les cas potentiels sévères de la maladie, à savoir les personnes en proie à des complications respiratoires, constate encore Ecolo. Cette approche minimaliste n’est évidemment pas sans lien avec la pénurie de réactifs constatée au début de la crise.

 

Tableaux de la courbe épidémiologique

 

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept