Aller au contenu principal

CETB: les riverains n'iront pas en recours

A Monceau-sur-Sambre, les membres de l’Association de défense de l’environnement moncellois ont affiné leur position vis-à-vis du permis octroyé le 2 décembre 2019 à l'exploitant du centre d'enfouissement technique du Champ de Beaumont, une décharge de classe 2.
Les ministres wallons Céline Tellier (Écolo) et Willy Borsus (MR) ont assorti ce permis de nouvelles conditions: elles portent sur la durée, le volume et enfin l’exclusion de déchets potentiellement dangereux, notamment les matériaux de construction contenant de l'amiante.
Bémol: les terres polluées continueront à être admises. 
Placée au pied du mur, la nouvelle ministre de tutelle a imaginé une solution de report de la fermeture de la décharge, avec un permis limité à 3 ans. Même si l'association n’est pas satisfaite de cette situation, ses membres ont renoncé à porter le dossier devant le conseil d’État et annoncent qu'ils prendront leur mal en patience. En promettant la plus grande vigilance sur le respect des conditions d’exploitation. 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept