Aller au contenu principal

Charleroi : suite du procès du home de la honte

Deuxième audience ce mercredi après-midi dans l’affaire de la résidence Massimo à Gosselies. Sur le banc des accusés, on retrouve quatre prévenus dont le gérant poursuivi pour détournements, abus de vulnérabilité, faux et abus de biens sociaux. C’est en octobre 2016 que cette maison de repos complètement insalubre située à Gosselies est mise sous scellé après un an d’enquête. Les résidents vivaient dans des conditions effroyables. 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept