Aller au contenu principal

Des appartements au Château de Bomerée!

Situé non loin de l'eau d'heure, dans un parc de 4 hectares, le château de Bomerée également surnommé "Château Croquet" domine de sa haute silhouette et de ses tours la rue de la Station à Montigny-le-Tilleul. S’il a été transformé aux fils des siècles, le château de Bomerée, remonte pour ses parties les plus anciennes au Moyen-âge. Depuis plus de 200 ans, il est la propriété de la famille de Jean-Georges Matthieu " C'est, à la fin du 18ème siècle, après la révolution française que mes aïeux l'ont acquis. Ils étaient maîtres de forge car de l'autre côté de la route, il y avait des forges qui étaient alimentées par le cour d'eau" 

Plus de 2 ans de travaux! 

Devenu propriété de campagne dans les années 20, occupé pendant la guerre successivement par les allemands puis les alliés, le Château Croquet est ensuite tombé en décrépitude jusqu’à ce que que Jean-Georges Mathieu et sa soeur prennent l’option de le restaurer. En 94, ils se sont d'abord attelé à la réhabilitation de l'ancienne conciergerie. Quant aux travaux du corps de logis proprement dit, ils ont démarré en aout 2017 et se sont terminé fin septembre 2019. Mais ce ne fut pas simple! Car lors de il a fallu faire face à certaines complications. Les mauvaises surprises n’ont pas manqué comme l'évoque Pierre Crockart, l'architecte:" Nous avons du démolir une aile du bâtiment pour laquelle il y avait des problèmes de stabilité. Nous avons du aussi rénover une partie de la toiture car il y avait de la mérule à certains endroits"  

Garder le cachet du bâtiment! 

L’aile démolie a été reconstruite presque à l’identique dans un souci de cohérence avec le corps de logis principal. Après 2 ans de travaux, le bâtiment de 900 m2 abrite désormais 7 appartements de 1 à 3 chambres. `Si l’on a veillé à utiliser les dernières techniques d’isolation, il s’agit  néanmoins de garder au maximum le caractère du lieu et les éléments qui font son cachet.  Les volumes sous toitures ont ainsi conservé les charpentes d'origine apparentes. Et Le souci est identique dans d’autres parties de la bâtisse comme la cuisine qui se trouve sous le donjon. On ne nous a pas communiqué le montant des travaux mais la démarche des propriétaires est davantage patrimoniale que pécuniaire car nous dit-on, il faudra 25 à 30 ans pour rentabiliser  les investissements consentis 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept