Aller au contenu principal

Des fouilles archéologiques organisées au Prieuré d’Oignies à Aiseau-Presles

Ce sont des images inédites que nous vous proposons de découvrir. Nous nous sommes rendu dans les bâtiments du Prieuré d’Oignies. Le lieu est voué à devenir une maison de repos. Mais avant les travaux, des fouilles archéologiques y sont organisées pour répertorier ce patrimoine local. Les fouilles ont débuté en juin et devraient se terminer fin de l'automne. 

Des fouilles pour conserver ce patrimoine

Fondé fin du 12ème siècle, le Prieuré d’Oignies n’a cessé de changer de visage au cours du temps. Bien connu des aiseliens, le bâtiment est fermé au public depuis plus de 30 ans. Longtemps laissé à l’abandon, il devrait revivre en devenant une maison de repos. Mais comment faire pour conserver ce patrimoine local malgré cette nouvelle transformation? L’agence wallonne du patrimoine a donc décidé de lancer et de financer des fouilles. 

"Une des grosses étapes de notre travail va être l’enregistrement des structures fonctionnelles et décoratives. On va tous leur donner un numéro pour pouvoir les relocaliser lors de la rédaction de notre rapport" explique Louise Hardenne, archéologue. Avant d’ajouter : "On essaie de garder une trace de ces structures par l’enregistrement des fiches mais aussi par une série de clichés photographiques, de relevés scanners ou manuels"

"Le premier jour de décapage, on est tombés sur le bâtiment du 13ème siècle!"

Ici, le temps semble s’être arrêté. Seuls les deux archéologues ont le droit de pénétrer dans ses lieux qui recèlent de trésors historiques. "La mission, elle est double. La première c’est de documenter le site avant qu’il soit profondément restauré et transformé en maison de repos. L’autre mission est une mission d’archéologie du bâtiment. Donc on décape des enduits modernes à la recherche du bâtiment antérieur" détaille Patrice Gauthier, archéologue. 

Dès les premiers instants de fouilles, l’équipe a une grosse surprise. "Le premier jour de décapage, on est tombés sur le bâtiment du 13ème siècle. Celui qui a vu Marie d’Oignies et Jacques de Vitry. Par différentes méthodes de datation, on a pu déterminer que certaines parties appartenaient bien au 13ème siècle et les élévations ont servi d’assises au bâtiment du 18ème siècle qu’on voit aujourd’hui" confie l’archéologue. 

Entre ses murs ont vécu Ste Marie d’Oignies et le cardinal Jacques de Vitry. Tous deux ont fait la renommée du prieuré. Avec ces fouilles, c’est un peu leur histoire qui est perpétuée. Mais également toutes les transformations successives de ces bâtiments. 

"On repère un certain nombre de phases antérieures au bâtiment du 18ème siècle. Probablement une phase du 16ème siècle, vers 1550. Et d’autres phases qui ont vu jalonné l’histoire du bâtiment. On a trouvé aussi des inscriptions et probablement une dalle funéraire qui est utilisé comme linteau qui date de l’époque médiévale" souligne Patrice Gauthier. 

Un site remarquable chargé d’histoire qui devrait trouver un second souffle en devenant prochainement une maison de repos. 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept