Aller au contenu principal

Green Friday contre Black Friday: Au Fablab, on répare. On ne jette pas

Tout le monde a été bombardé par les pubs. C’était aujourd’hui le Black Friday, une tradition venue des Etats-Unis qui propose des réductions mais incite surtout à la sur-consommation. Certains ont décidé de faire de la résistance. C’est le cas du FabLab à Charleroi. En général, il propose ses machines, dont des imprimantes en 3D aux personnes qui veulent construire des pièces, et qui louent donc le matériel. Toute cette journée, il était ouvert gratuitement et chacun pouvait apporter des objets à réparer. Une des spécialités de cet atelier de fabrication numérique qui peut, entre autres, recréer des pièces détachées introuvables à moindre frais. Et donc rendre une vie à des objets l’obsolescence programmée.

Contre l’obsolescence programmée

Au Fablab de l’ULB à Charleroi, c’est le Green Friday. Et non pas le Black Friday. Une question de conviction, contre la sur-consommation. Chacun pouvait faire réparer des objets gratuitement. Une question de conviction pour les responsables du FabLab.

« La sur-consommation et l’obsolescence programmée, explique Delphine Dauby du FabLab, c’est l’antithèse des valeurs du FabLab, c’est à dire le recyclage et la réparation. On a donc organisé une journée ‘’Réparez vos objets’’. On peut notamment fabriquer de petites pièces détachées grâce à nos imprimantes 3D, celles qu’on ne peut pas retrouver dans le commerce. ».

Construire ses propres pièces détachées

Diverses personnes sont donc venues apporter imprimantes, petit électro ou jouets défectueux plutôt que de les remplacer comme on doit trop souvent le faire.

«Toutes les sociétés prévoient que ça tombent en panne au monde choc, ajoute Sylvain Denis, du FabLab. Il y a souvent des pièces qui sont expressément faîtes pour être cassées pour qu’on doive racheter l’appareil complet pour une simple pièce. L’avantage du FabLab, c’est qu’on peut redessiner la pièce et la reconstruire. Elle peut être plus solide que l’original. Sinon, comme on en a tous les paramètres, on peut la reconstruire à l’infini. »

Ici, tous les objets retrouvent une nouvelles vie. Êe les plus étranges, ceux dont on se demande à quoi ils servent. Et on ne peut pas les commander sur internet…


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept