Aller au contenu principal

Inculpé d'assassinat, l'auteur du drame de Chapelle est sous les verrous!

Vendredi à Chapelle-Lez-Herlaimont ce devait être la fête rue des Bleuets suite à la rénovation de 90 logements de la  Ruche Chapelloise. Mais  cette fête des voisins a tourné au drame. Isabelle Rectem âgée de 44 ans  a été abattue par son ex-compagnon Salvatore Marasco.  Un bouquet de fleurs, les scellés de la police, et un chapiteau où le temps semble s’être figé témoignent des faits qui se sont déroulés là. 3 jours après le drame, pour les personnes présentes ce soir-là, les souvenirs sont encore vivaces 

Chantal Régibo, une habitante du quartier a assisté à toute la scène " Son ex-compagnon est arrivé près d'Isabelle Rectem, il lui a donné une gifle qui ont fait tomber saa paire de lunettes. La jeune femme les a ramassées, elle s'est levée et il lui a emboité le pas, l'agrippant par le dos. Quelqu'un a tenté de s'interposer, Isabelle Rectema poursuivi sa route" . Ensuite Chantal Regibo a entendu 2 détonations qu'elle a d'abord pris pour des pétards avant de voir la jeune femme tomber. 

2 balles dans la tête

Alain Jacobeus, conseiller communal PS et par ailleurs administrateur de La Ruche Chappelloise était présent aussi. Il a vu la jeune femme  être rudoyée par Salvatore Marasco et se diriger vers la sortie près de laquelle il se trouvait. Il a également entendu les détonations et  il a vu Isabelle Rectem s'écrouler à ses côtés. Alors que des secouristes  tentaientt de la ranimer, il s'est rendu compte que lui aussi était légèrement blessé à l'épaule. Isabelle Rectem a eu moins de chance, elle a reçu deux balles dans la tête, comme cela a été constaté lors de l'autopsie, deux balles qui lui ont été fatales. Quant à Salvatore Marasco, il a tenté de prendre la fuite avant d'être intercepté. Les forces de l'ordre sont arrivées rapidement sur les lieux

Inculpé d'assassinat 

Pour Salvatore Marasco, propriétaire par ailleurs d’un établissement  bien connu de chapelle, les conséquences  n’ont pas trainé. Déféré devant un juge d'instruction dimanche, il a été inculpé d'assassinat ( meurtre avec préméditation et  placé sous mandat d'arrêt. Le suspect passera cette semaine en Chambre du Conseil pour voir si sa détention préventive est confirmée . Comme le souligne, Sandrine Voiron  1er substitut au Parquet de Charleroi, le couple avait connu plusieurs séparations et la jeune femme avait déjà porté plainte pour des actes de violence à son égard.  Pour faire toute la clarté sur le drame de vendredi, la Justice demande à ce que les témoins éventuels prennent contact avec la zone de Police de Mariemont. Quant au habitants du quartier, ils restent marqués par les faits. La Ruche Chapelloise à prévu que les locataires puissent faire appel aux services d'un psychologue s'ils en éprouvent le besoin 

 

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept