Aller au contenu principal

Carnaval de Charleroi : La Wallo’mobile récolte les Idées Noires

Le Carnaval de Charleroi se réinvente autrement. Cette année, pas de grand cortège, confettis, ni rassemblements. C’est le Corbeau, et surtout le Brûlage des Idées Noires qui est au centre de cette fête particulière.

La Grande Parade du Carnaval de Charleroi, les animations et les nombreux rassemblements n’ont évidemment pas leur place cette année... Mais le Corbeau et les Idées Noires, quant à eux, brûleront bel bien !

« On va ramasser les Idées Noires, les intégrer dans la panse du Corbeau, et le Corbeau sera brûlé, comme tous les ans. On ne brûle que le Corbeau puisqu’on nous a demandé de ne pas faire le Carnaval », explique Victor Gravy, créateur de la Wallo’mobile. « C'est un grand moment de bonheur de pouvoir donner du bonheur aux gens. Et ramasser ces Idées Noires, c’est un peu un prétexte. On va à la rencontre des gens, c’est ça qui est important. On rencontre des gens, ce qu’on n’avait plus fait depuis très longtemps. »

La bien connue Wallo’mobile, qui récolte les Idées Noires, se déplace dans plusieurs endroits clés de la Ville. Des lieux qui sont particulièrement touchés par la crise sanitaire. 

« Le but de la journée d’aujourd’hui, c’est de ramasser les Idées Noires dans un maximum de quartiers du Grand Charleroi : maison de repos, pompiers, hôpitaux, … Les gens qui ont été en première ligne pendant toute la durée de cette saloperie de coronavirus », raconte Victor Gravy. 

Pour l’occasion, la Wallo’mobile a adapté son concept et ses chansons au ramassage des Idées Noires.

L’importance des Idées Noires cette année

Ce sont les Brèyôs qui récoltent, dans leurs grandes épuisettes, les Idées Noires. 

« Et il faut dire que les Idées Noires sont très importantes cette année-ci parce qu’il y en a eu tellement, on a tellement été malheureux pendant un an. Donc il faut absolument conjurer le sort ! Et c’est peut-être une façon d’un peu donner l’impression de passer à autre chose, de jeter ça dans le Corbeau et que tout crame. Qu’on n’en parle plus », espère le créateur de la Wallo’mobile. 

Cette année plus que les autres, l’envie de brûler ces Idées Noires est évidemment plus forte. Notamment pour les personnes âgées du home où la Wallo’mobile s’est rendue, à Couillet. Et pour qui cette journée est une véritable bouffée d’oxygène, malgré tout. 

 « Disons que quand nous sommes au-dessus, dans notre chambre, on rumine beaucoup. Alors quand on voit la gaieté ici, ça fait plaisir », explique Léon, résident du home R’cwé du vî Clotchi. 

 

« Je suis très fière et je suis très contente, vraiment  », ajoute Josiane. 

Le Corbeau et les Idées Noires brûleront le mardi 16 février sur Télésambre. L’espoir est le même pour tous : que ce corbeau emporte avec lui la Covid, les restrictions, et que la vie reprenne son cours, presque normalement.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept