Aller au contenu principal

L’Odyssée fait peau neuve

A Charleroi, les travaux du nouveau bâtiment de l’Odyssée ont commencé. Il faut dire que les locaux de ce Service Résidentiel Provincial pour Adultes en situation de handicap est plus que vétuste. Il était temps de reconstruire un nouveau bâtiment puisqu’il n’était pas possible de remettre l’ancien aux normes.

 

Pour remplacer un bâtiment plus que vétuste

A l’arrière de l’Odyssée, jusqu’il y a peu, il n’y avait qu’un parking. Le chantier a commencé le 24 août. Annoncé il y a un an, il viendra remplacer l’ancien bâtiment de l’Odyssée. Il faut dire que les locaux de ce service provincial étaient devenus vétustes et ne répondaient plus aux normes.

 

« C’étaient des conditions d’accueil et de salubrité qu’on n’accepte plus aujourd’hui, explique le député provincial Eric Massin. L’ascenseur était ‘’ric-rac’’, les chambres étaient des chambres communes ou refaites avec de vagues cloisons à partir de dortoirs. Ces travaux, c’est pour le bien-être de la vingtaine de résidents, ainsi que pour une meilleure fonctionnalité. »

 

Une construction durable

Le nouveau bâtiment est construit à l’arrière de l’ancien, puisqu’il n’était plus possible de le rénover vu son état plus que vétuste. Les fondations du nouvel immeuble sont réalisées avec des plaques de béton. Et les murs sont prévus en bois massif. Une construction durable avec co-génération, ventilation double flux, éclairage led ou encore récupération de l’eau de pluie. Le chantier coûtera quatre millions d’euros dont deux subsidiés par l’AVIQ.

 

Un outil indispensable pour les personnes en situation de handicap

Toutes les fonctionnalités modernes, indispensables aujourd’hui dans une telle institution, ont été prévues. Avec une grande qualité d’accueil pour les résidents, puisqu’ils vivent dans l’institution 24 heures sur 24.

Car l’Odyssée, c’est en fait un Service Résidentiel pour adultes en situation de handicap; Il accueille vingt résidents pour le moment dans des conditions qui ne respectent pas les normes actuelles. Le nouveau bâtiment comprendra cinq unités de vie pour 25 résidents. Dans des conditions vraiment meilleures.

« Les gens qui vivent là auront une chambre chacun, se réjouit Ludivine Rougetet-Cattel, la directrice de l’Odyssée. Et les étages seront divisées en deux petites unités de vie. Ca permettra de plus travailler l’autonomie, ou en fonction des affinités. Si on avait eu un bâtiment comme ça pendant la crise Covid, ça nous aurait énormément facilité les choses. Ne serait-ce que pour confiner ou mettre les résidents dans de petits services. »

L’ancien bâtiment devrait être démoli et transformé en parking. Le nouveau, quant à lui, devrait accueillir les résidents de l’Odyssée dans le courant de 2022.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept