Aller au contenu principal

Vaccination: la moitié du personnel soignant non-vacciné est wallon !

Le Centre Fédéral d’Expertise des Soins de Santé (KCE) a rendu son rapport sur le taux de vaccination des membres du personnel soignant en Belgique. Région par Région, on peut déjà dresser un premier constat: la moitié du personnel soignant non-vacciné sur l’ensemble de la Belgique est wallon.

16.000, c’est le nombre de non-vaccinés wallons dans le secteur des soins de santé. Le sujet est sensible. Sur l'ensemble les hôpitaux de la région qui ont été contactés, un seul a bien voulu répondre à nos questions. Même scénario pour les maisons de repos. « C’est un sujet délicat mais je n’ai pas vraiment d’argument à donner sur le fait qu’on a des travailleurs de ce secteur qui n’ont pas voulu se faire vacciner », explique Jérôme Massart, le coordinateur covid au CHR SM-site Sambre. 

« Ici, le taux est très haut, avance Marie-Cécile Loriau, le directrice de la résidence Corbisier, nous sommes quasiment à 100% puisque nous avons deux personnes sur les 50 qui travaillent chez nous qui ne sont pas vaccinées pour des raisons bien précises. »

9,5% du personnel soignant ne sont vaccinés 

En Belgique, nous comptons 317.000 membres dans le secteur des soins de santé. 9,5% ne sont pas vaccinés. 23% en Flandre, 24% à Bruxelles. La Wallonie représente à elle seule plus de 50% des non-vaccinés. 

A noter aussi que les deux tiers des membres du personnel non-vacciné représentent la tranche d’âge des 18-44 ans. « Probablement qu’une partie du personnel a estimé avoir fait un gros effort dans le cadre de la crise covid et que l'effort supplémentaire de la vaccination était de trop », suppose Jérôme Massart. 

Du coup, pour vacciner les membres de leur personnel, les directions ont établi elles-mêmes leur campagne de vaccination. « Nous avons fait des campagnes d’affichage avec des ambassadeurs, nous avons aussi réalisé des vidéos avec les membres de la direction. Plus les semaines avançaient, plus le bouche-à-oreille fonctionnait. C'est-à-dire que des travailleurs voyaient leurs collègues se faire vacciner et donc par la suite, ils franchissaient le pas de la vaccination », confie le coordinateur de l’hôpital de Sambreville. 

Ces chiffres ne concernent que les salariés, pas les indépendants. Il y a eu aussi des départs, des arrivées. Et puis, il y a des personnes qui ont préféré aller se faire vacciner ailleurs que sur leur lieu de travail. Autant de données qui ne sont pas prises en compte dans ce rapport qui, lui, est à prendre avec des pincettes. 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept