La médiation, une alternative aux tribunaux efficace pour régler les litiges

par
|

Dès ce lundi 11 octobre, dans le cadre de la semaine de la médiation, le Barreau de Charleroi tiendra chaque matin une permanence dans les locaux du palais de justice. L'occasion de rappeler que des situations litigieuses peuvent se régler en dehors d'une procédure judiciaire, souvent longue et coûteuse. La médiation est un processus volontaire et confidentiel. 

Un problème, un différend, une situation litigieuse que vous rencontrez peuvent être réglés en dehors d’une procédure judiciaire.
Qu’il s’agisse d’un litige de voisinage, un litige locatif, un différend familial ou un problème avec votre employeur, le recours à la négociation est envisageable. Les modes alternatifs de règlement de conflit sont des moyens de résoudre une situation problématique avec l’aide de professionnels (médiateur, avocat) en définissant soi-même les priorités et en choisissant la solution la plus adéquate. Privilégier la négociation raisonnée en médiation permet également de régler un conflit dans un délai raisonnable, en maîtrisant le coût du processus choisi avec la garantie d’un écrit rédigé par un professionnel du droit.

La médiation se définit comme un processus volontaire et confidentiel de règlement des conflits par la négociation. Le principal objectif de ce processus est de dégager un terrain d’entente entre plusieurs personnes autrement que devant les tribunaux. Les parties peuvent donc y recourir avant, pendant, voire même après un procès.

A chaque étape du processus, les parties sont amenées à participer activement et à exprimer leurs besoins et intérêts respectifs ainsi qu’à entendre ceux de l’autre partie. En cas d’accord sur une solution négociée, celle-ci peut être homologuée (moyennant le respect de certaines conditions strictes fixées par le Code judiciaire) et chaque partie s’engage à respecter ses engagements.

Le médiateur agréé est un professionnel doté d’une formation spécifique : tiers extérieur au conflit, il aide à définir les questions et à définir des réponses de manière impartiale sans

Du 11 au 16 octobre 2021, le barreau de Charleroi met en avant la médiation en tenant chaque matin une permanence de 9h00 à 12h00 au palais de justice de Charleroi (accueil de 8h30 à 10h30 à l’entrée). Chaque après-midi (excepté le jeudi), une permanence téléphonique est assurée de 14 à 16h00 au 071/200.706. 

A Charleroi, 40 avocats exercent ce rôle de médiateur. Pour trouver un avocat du Barreau de Charleroi qui est médiateur agréée par la commission fédérale de médiation, rendez-vous sur https://barreaudecharleroi.be/


Sur le même sujet

Recommandations

Image
Trois et cinq ans de prison requis contre la mère et le beau-père d'un enfant maltraité

Trois et cinq ans de prison requis contre la mère et le beau-père d'un enfant maltraité

La substitute du procureur du roi de Charleroi a requis jeudi matin 3 ans et au minimum 5 ans d'emprisonnement à l'encontre respectivement de la mère et du beau-père d'un jeune garçon de 10 ans retrouvé en janvier dernier enfermé dans une pièce étroite et sans lumière d'une maison de Marcinelle.
Image
Tueurs du Brabant : L'enquête sur les tueries du Brabant est close

Tueurs du Brabant : L'enquête sur les tueries du Brabant est close

Le parquet fédéral a annoncé officiellement, vendredi lors d'une conférence de presse, avoir pris la décision de clore l'enquête sur les tueries du Brabant, ouverte depuis plus de 40 ans.
Image
Quinze mois ferme pour des violences conjugales répétées

Quinze mois ferme pour des violences conjugales répétées

Le tribunal correctionnel du Brabant wallon a condamné mardi par défaut Gabriel F., un habitant de Pont-à-Celles né en 1990, à quinze mois de prison ferme et à une amende de 400 euros.
Image
La Police de Charleroi se dote de nouveaux outils pour mieux lutter face au harcèlement de rue

La Police de Charleroi se dote de nouveaux outils pour mieux lutter face au harcèlement de rue

La police de Charleroi veut être plus efficace face au harcèlement de rue. Pour ce faire, elle s'est dotée de nouveaux outils pour permettre aux agents de police de connaitre rapidement traiter et reconnaitre les infractions. Des processus importants pour réprimander ces actes.
Image
Prendre un rendez-vous en ligne pour déposer plainte, c'est désormais possible avec la Police de Charleroi

Prendre un rendez-vous en ligne pour déposer plainte, c'est désormais possible avec la Police de Charleroi

La Police de Charleroi a décidé de créer un portail en ligne afin de déposer plainte pour des faits mineurs. L'objectif étant de répondre rapidement aux besoins des citoyens, mais également de faciliter l'action des policiers.
Image
Trois mois de prison pour une tentative de meurtre requalifiée en menaces par geste

Trois mois de prison pour une tentative de meurtre requalifiée en menaces par geste

Le tribunal correctionnel de Charleroi a prononcé lundi une peine de 3 mois de prison pour une tentative de meurtre requalifiée en menaces par geste le 12 décembre dernier à Charleroi.
Image
Disparition d'un couple belge à Tenerife : deux suspects arrêtés seraient originaires de Charleroi

Disparition d'un couple belge à Tenerife : deux suspects arrêtés seraient originaires de Charleroi

Les deux suspects qui ont été arrêtés, jeudi, dans le cadre de la disparition d'un couple belge à Tenerife ont été présentés jeudi à un juge d'instruction. Il leur a signifié un mandat d'arrêt européen délivré par la justice espagnole et les a placés en détention, indique le parquet fédéral.
Image
Une peine complémentaire de deux ans de prison pour 22 escroqueries

Une peine complémentaire de deux ans de prison pour 22 escroqueries

Le tribunal correctionnel de Charleroi a prononcé jeudi après-midi une peine complémentaire de deux ans de prison à l'encontre de Serge L. Ce dernier, qui comparait détenu, est en aveu d'avoir commis diverses escroqueries sur vingt-sept victimes.
Image
Trois et cinq ans de prison requis contre la mère et le beau-père d'un enfant maltraité

Cinq ans de prison requis pour un viol sur une femme rencontrée sur un site de rencontre

Le ministère public a requis, mercredi devant le tribunal correctionnel de Charleroi, une peine de 5 ans de prison contre un homme poursuivi pour viol, coups et blessures et séquestration sur une femme rencontrée en ligne.
Image
Sept ans de prison ferme pour un père en aveu de viol sur sa fille mineure

Sept ans de prison ferme pour un père en aveu de viol sur sa fille mineure

Une peine de sept ans de prison ferme a été prononcée par le tribunal correctionnel de Charleroi contre un père de famille en aveu de viol, d'atteinte à l'intégrité sexuelle, de voyeurisme par enregistrement...
Image
Huit ans de prison requis pour l'intoxication de sa fille de 7 ans à la méthadone

Huit ans de prison requis pour l'intoxication de sa fille de 7 ans à la méthadone

Une peine de 8 ans de prison ferme a été sollicitée par le parquet mercredi, au tribunal correctionnel de Charleroi contre une mère de famille suspectée d'être impliquée dans le décès de sa fille âgée de 7 ans, le 12 avril 2018 à Chimay. La victime a été intoxiquée à la méthadone.
Image
Daniel Bellens et Marie Tenret bientôt jugés pour un vol et un meurtre commis à Ronquières

Daniel Bellens et Marie Tenret bientôt jugés pour un vol et un meurtre commis à Ronquières

La cour d'assises du Hainaut procèdera, jeudi à 14H00, au tirage au sort des jurés qui seront chargés de juger Daniel Bellens (57 ans) et Marie Tenret (66 ans), accusés d'un vol avec plusieurs circonstances aggravantes dont celle de meurtre. Les faits ont été commis à Ronquières en août 2017.
Image
Un fonctionnaire wallon détournait l'argent des certificats verts

Un fonctionnaire wallon détournait l'argent des certificats verts

Un fonctionnaire wallon, qui officiait au sein de la DGO4 du Service Public de Wallonie, dans la division Énergie chargée de la gestion des certificats verts, est soupçonné d'avoir détourné de l'argent provenant de la vente de certificats verts, rapporte nos confrères de Sudinfo.
Image
Sept ans de prison ferme pour un père en aveu de viol sur sa fille mineure

Dix-huit mois de prison pour des faits de mœurs sur une jeune fille de 17 ans

Le tribunal de Charleroi a prononcé, mardi, une peine de 18 mois de prison avec un sursis probatoire de cinq ans contre un trentenaire poursuivi pour atteinte à l'intégrité sexuelle et détention d'images dénudées d'une jeune fille de 17 ans et en état de vulnérabilité en raison d'un retard mental.
Image
Trois et cinq ans de prison requis contre la mère et le beau-père d'un enfant maltraité

Enfant séquestré à Marcinelle: les deux inculpés renvoyés devant le tribunal correctionnel

La chambre du conseil de Charleroi a décidé mardi de renvoyer deux inculpés devant le tribunal correctionnel de Charleroi pour un procès pénal, a confirmé en milieu d'après-midi l'avocate de l'un des inculpés.