Aller au contenu principal

Lourde peine pour Attila Demir, l'ex-échevin de Farciennes: 30 mois avec sursis pour détournement

Le procès de l’ex-échevin farciennois Attila Demir, poursuivi pour faux en écriture et détournement d’argent public arrivait à son terme cet après-midi. Il avait détourné de l’argent entre autres de la Régie Communale Farciennoise et du Centre Sportif dans l’exercice de ses fonctions entre 2021 et 2018. Le tribunal l’a condamné assez lourdement: 30 mois avec sursis, une amende de 16 000 euros et une confiscation des biens à hauteur de 229 000 euros.

 

Attila Demir avait une addiction aux jeux

Attila Demir était poursuivi pour faux en écriture et détournement d’argent public dans le cadre de ses fonctions d’échevin à Farciennes. Il était en aveux d’avoir détourné 229 000 euros provenant principalement des caisses de la Régie Communale Farciennoise et du Centre Sportif.

Depuis cette descente aux enfers, Attila Demir avait suivi une thérapie conte son addiction aux jeux. Il jouait fréquemment de grosses sommes d’argent dans des paris sportifs sur des matches de football. Et il avait également évoqué un litige avec l’entrepreneur qui construisait sa maison. Son avocat avait plaidé le fait qu’il avait perdu contact avec la réalité et avait demandé une peine de travail.

 

Lourde sentence adoucie par le sursis

Cet après-midi, le Tribunal Correctionnel de Charleroi a alourdi la sentence. Le juge a estimé qu’en tant qu’homme politique, Attila Demir avait un rôle d’exemple et qu’il avait trahi la confiance de ses administrés. Il est donc condamné à 30 mois de prison et 16 000 euro d’amende. Mais avec sursis de 5 ans pour la peine et de 3 ans pour l’amende, puisque le prévenu ne niait pas les faits, qu’il avait collaboré avec la justice et n’avait pas d’antécédents judiciaires.

 

Attila Demir est en outre condamné à une confiscation de ses biens à hauteur de 229 000 euros pour rembourser la Régie Communale Farciennoise et le Centre Sportif. Et il est déchu de ses droits pendant dix ans. Il ne pourra donc plus se représenter. Sa carrière politique est donc derrière lui, et le farciennois mettra sans doute des années à payer sa dette envers la société.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept