Aller au contenu principal

Roux: La cité de la Paix a sa jungle!

 La cité de la Paix porte donc bien mal son nom ces temps-ci. Les habitants partent en guerre contre l’incurie et le manque d’entretien de cet espace vert. Il faut dire qu’il ressemble davantage à un terrain vague qu’à une aire de jeux.  Pour Mireille Laudat , habitante de la cité " On n'a jamais vu cela. C'est l'été, et les enfants n'ont même pas la possibilité de venir jouer ici tellement c'est laissé à l'abandon alors que c'était une bel endroit jusqu'à présent. Il y a une dame qui habite ici depuis 40 ans, elle n'avait jamais vu cette aire de jeux dans cet état"

Terrain de foot et de pétanque introuvables 

La grogne est générale et c’est surtout l’incompréhension qui règne par rapport à l’inertie des autorités compétentes alors que les mauvaises herbes ont pris le dessus partout. Non seulement  dans le parc mais aussi dans ses alentours. Dans la rue de la Paix notamment, les trottoirs n'en ont plus que le nom, la végétation les a envahis et il faut presque marcher sur la route.  Même les égouts  autour du Parc sont introuvables recouverts et masqués par des herbes folles.  Guiseppe Riccardi le constate " J'ai pris des photos que j'ai mis sur Facebook, il est impossible de trouver les marques du terrain de foot tout comme les délimitation du terrain de pétanque. 

Quel interlocuteur? 

Et le souci pour les riverains c’est de trouver qui est censé remédier à tout cela. Amar Benkahla, l'un des riverians s'est adressé à la Sambrienne qui l'a renvoyé à la Ville de Charleroi, laquelle l'a renvoyé à la Sambrienne ... et ainsi de suite! Bref les riverains étaient bien décidés à passer à l'action en interpellant Le Bourgmestre Paul Magnette, les échevins et même à se rendre ce mercredi au Palais de justice pour saisir le juge de Paix. Mais ce ne sera  sans doute pas nécessaire.

Renseignements pris , si le site est la propriété de la Sambrienne c’est néanmoins la ville qui est toujours bien chargée de son entretien via une convention … et tout devrait être réglé prochainement. Le retard s’explique nous dit-on en raison de la canicule d’abord:  les services de l’écologie ayant été mobilisés par des missions d’arrosage. Ensuite se poserait un probème de manque de matériel qui devrait être bientôt résolu suite à la passation de marché public. Les habitants de la cité de la paix vont pouvoir retrouver leur petit coin de paradis 

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept