Aller au contenu principal

Bois du Cazier : les commémorations du 8 août presque normalement

Le Bois du Cazier a été marqué par un événement tragique le 8 août 1956. Depuis cette catastrophe, le Bois du Cazier rend hommage aux 262 victimes de cet incendie. Ce week-end, nous célébrons le 65ème anniversaire de la tragédie. Des commémorations sont prévues tout le week-end qui se dérouleront presque normalement. 

Ce week-end du 7 et 8 août aura lieu les commémorations du 65ème anniversaire de la catastrophe du Bois du Cazier à Marcinelle. En 1956, un terrible incendie s’est propagé dans les mines ayant fait 262 victimes. Une commémoration qui pourra se dérouler presque normalement. Un rendez-vous que les orphelins, les anciens mineurs et le grand public attendent après un hommage qui a dû être limité en 2020.

"L'an dernier, l'hommage n'a pas pu avoir lieu. Cette année, heureusement, les conditions sanitaires se sont améliorées. La seule chose que nous demandons, c'est le port du masque obligatoire", indique Jean-Louis Delaet, le directeur du Bois du Cazier. 

Un double anniversaire

Cette année, le rendez-vous de mémoire est encore plus important. Car il est marqué par un double anniversaire : celui des 75 ans de l’accord "Homme contre charbon" et évidemment des 65 ans de la tragédie qui a mis fin à l’immigration institutionnalisée des Italiens en Belgique.

"C'est le retour de la commémoration complète. Avec les 262 tintements de la cloche Maria Mater Orphanorum, ce dimanche à 8h10. Il y aura aussi des dépôts de gerbes au cimetière de Marcinelle", déclare le directeur du Bois du Cazier.  

Une nouvelle échevine dont l'histoire est lié à celle de la catastrophe

La jeune échevine du protocole de la ville de Charleroi, Alicia Monard, a un lien particulier avec cette tragédie. Son grand-oncle a perdu la vie dans cet incendie. Cependant, c’est la première fois qu’elle assistera à la commémoration en tant qu’échevine.

"Je suis là chaque année, donc ce n'est pas une première en tant que tel. Mais cette année, c'est vrai qu'il y a une petite émotion en plus. C'est pour moi un devoir du mémoire très important. Je suis contente cette année de participer aux commémorations avec Babette Jandrain."

Pour cette 65ème commémoration, le directeur du Bois du Cazier a voulu se rattraper par rapport à l’année dernière à cause du Covid-19.

"C'est important de faire un vrai hommage. L'année dernière, nous étions 50, c'est-à-dire 10 fois moins qu'une commémoration habituelle. On accueillera avec honneur toutes les personnes qui veulent venir."

Un hommage sera également rendu à Yves De Wasseige, l’ancien sénateur wallon décédé ce lundi 2 août. Il a également contribué à faire revivre le musée de la mine et de l’industrie et surtout à faire revivre le souvenir de la catastrophe du 8 août 1956.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept