Aller au contenu principal

Charleroi : feu vert pour la Cité des Métiers !

C'est une très bonne nouvelle pour la formation dans notre métropole. Le permis d'urbanisme pour la réalisation de la Cité des Métiers vient d'être accordé. Pour rappel, ce projet de pôle d'excellence et d'orientation a pour objectif de réorganiser les espaces de l'enseignement technique et professionnel, en y associant des partenaires comme le FOREM ou le Centre de Culture Scientifique. Les travaux devraient débuter au printemps 2021. 

6 ans après l’accord de financement du projet, la Cité des Métiers de Charleroi va enfin pouvoir passer dans sa phase de concrétisation. Ce vaste pôle d’excellence qui vise à revaloriser les espaces de l’enseignement technique et professionnel, tous réseaux confondus, s’implantera sur deux sites existants. Le premier est le bâtiment Roullier de l’UT et le second est le site des anciens ouvriers réunis des Aumôniers du Travail.

Avec l’obtention du permis d’urbanisme (qui avait été déposé en juillet 2019), ce projet de 44 millions d’euros est désormais certain de voir le jour. Un chantier qui devrait durer 4 ans et qui demandera une organisation particulière, puisque les cours seront maintenus sur les deux sites durant les travaux.

Un pôle sur mesure pour Charleroi 

La Cité des Métiers, c’est un projet d’accompagnement innovant sur 55.000 m2, qui est parti d’un constat : Charleroi, la plus grande métropole wallonne, accueille trois fois moins de diplômés de l’enseignement universitaire que la moyenne belge. Et la population en demande d’emploi avoisine les 40.000 personnes. Il y a donc un véritable enjeu derrière le projet.

Un projet basé sur le partenariat

Avec des partenaires solides comme le FOREM, l’intercommunale IGRETEC ou encore la Province de Hainaut, la Cité des Métiers s’inscrit dans le projet de campus de la Ville Haute, venant d’une réflexion politique et partenariale, dans l’objectif de donner un « coup de boost » là où Charleroi en a besoin : dans le domaine des compétences et de la transition vers les nouveaux métiers. 

Il reste néanmoins une étape administrative importante: le feu vert du Ministre en charge des Bâtiments scolaires en Fédération Wallonie-Bruxelles Frédéric DAERDEN. C’est seulement après réception de cette décision qu’IGRETEC pourra lancer le dossier de soumission en vue de désigner les entrepreneurs du projet.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept