Aller au contenu principal

Charleroi: la manifestation a dégénéré hier soir 

Une septantaine d'émeutiers se sont dispersés à Charleroi en petits groupes durant la nuit de jeudi à vendredi et ont commis des dégradations sur la voie publique avant de jeter des projectiles sur les policiers. Ils ont également tenté de piller un camion.
Selon le porte-parole de la police locale de Charleroi, le barrage instauré en soirée par les gilets jaunes au rond-point du Marsupilami s'est déroulé dans une ambiance cordiale jusque 00h30. 

"A partir de ce moment, les 70 personnes se sont dispersées en petits groupes et ont commis des dégradations", détaille-t-il. "Ils sont montés sur le petit ring pour tenter de le bloquer. Ils ont arraché des arbustes et un panneau de signalisation pour y bouter le feu avant de s'en prendre à un camion qu'ils ont immobilisé. Lorsque les émeutiers ont tenté de piller la cargaison, nous sommes intervenus en force. Un peloton de Charleroi, qui était mobilisé à Feluy, est revenu sur place accompagné d'un hélicoptère et d'une auto-pompe. Des projectiles ont été lancés contre les policiers qui n'ont pas été blessés. Les casseurs se sont rapidement dispersés et nous avons procédé à une arrestation administrative pour trouble de l'ordre public. »

Les gilets jaunes envisagent des actions devant les centres commerciaux (Rive Gauche, Ville 2 et Cora) 

Information: Belga 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept