Aller au contenu principal

Froidchapelle: bientôt des caméras de surveillance dans la Botte

Il devrait y avoir bientôt des caméras de surveillance à Froidchapelle. Le point sera ratifié au prochain Conseil Communal lundi prochain. Mais le projet concerne concerne toute la zone de police Botha. Toutes les communes de la Botte se partageront ces caméras. Elles seront installées pour les événements rassemblant de nombreuses personnes. A Froidchapelle, elles permettront aussi de lutter contre les incivilités puisque la commune ne souffre pas vraiment d'une grande insécurité.

Des caméras lors des grands événements

Bientôt, ici, au centre de Boussu-lez-Walcourt, il pourrait y avoir des caméras de surveillance. En tout cas, par intermittence. Elles seraient placées de temps en temps. Selon les événements. En tout, une dizaine d’endroits seraient concernés à Froidchapelle.

« Parfois, ce sont des quartiers qui sont un peu excentrés, explique Alain Vandromme, le bourgmestre de Froidchapelle. Parfois, il y a un peu de vandalisme ou d’insécurité. C’est donc simplement pour placer une caméra à la demande, par exemple quand il y aura des activités comme la Ducasse, on pourra placer des caméras pour avoir une vision complète de la zone. »

Les caméras seront partagées par toutes les communes de la Botte

Il s’agit en fait d’un projet de la zone de police Botha. Les caméras seront partagées par les communes de la Botte. Les cinq bourgmestres de la zone de police Botha ont décidé de choisir des lieux fixes pour des caméras dans chaque commune en fonction des événements. Et pourtant, on en peut pas dire qu’il y ait énormément d’insécurité dans cette commune rurale, à part un peu de vandalisme.

D’autres caméras sont prévues aussi, par exemple, sur la place de Froidchapelle, pour des événements comme le Laetare. Les communes de la Botte se partageront donc deux ou trois caméras dans un premier temps. Un nombre qui devrait augmenter au fil des années.

« Ca pourrait éviter les agressions pendant les grands événements, c’est une protection, nous a confié une habitante de Froidchapelle. Mais à côté de ça, je me sens en sécurité à Froidchapelle. »

Il y a peu d’insécurité, mais ça peut prévenir les bagarres et le vandalisme

Reste que quand on parle de caméras de sécurité, on peut se poser la question du respect de la vie privée. A Froidchapelle, on rassure. La loi sera respectée.

« Le Conseil Communal doit s’engager pour autoriser le placement de panneaux à l’entrée de tous les villages pour avertir qu’il y a des risques d’être filmé, rassure le bourgmestre. Pour être en règle au niveau de la loi. Et de plus, il n’y aura que la police qui pourra visionner les images, bien sûr, s’il y a un problème. »

« Pour les grands événements comme le Laetare, ça me semble une bonne chose, nous a déclaré un commerçant de la place de Froidchapelle. Parce qu’il y a parfois quelques petits débordements. Ce n’est jamais très grave, mais ça pourrait prévenir les petites bagarres et tout ça. A côté de ça, ça fait un an que j’habite Froidchapelle, et je ne me suis jamais senti en insécurité. »

Le Conseil Communal devra ratifier le point lundi prochain. Puis, petit à petit, les caméras temporaires s’installeront à Froidchapelle et dans toute la Botte.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept