Aller au contenu principal

1000 bornes à vélo, un réseau de points-noeuds à parcourir sans modération

Par ces jours de beau temps, et ces vacances de Pâques, la commune d'Ham-sur-Heure-Nalinnes qui fait partie des 19 communes de la maison du tourisme du Pays des lacs, encourage ses concitoyens à aller pédaler sur les routes de l'entité et plus loin. L'occasion pour nous de refaire le point sur les réseaux Points Noeuds et plus particulièrement celui du Pays de Chimay et dans l’Entre-Sambre-et-Meuse intitulé 1000 bornes à vélo. 

1150 km, c'est le nombre exact de kilomètres que vous pourriez parcourir si vous le souhaitez en suivant ce que l'on appelle les points-noeuds, soit un maillage dense de voiries qui se croisent à des points-noeuds (carrefours numérotés).

point

Sur le terrain, à chaque carrefour, une balise vous indique le numéro du carrefour et les directions possibles vers les numéros suivants. Chaque maille du réseau fait en moyenne 5 à 8 km de longueur, ce qui permet de réaliser des boucles de 15, 20, 25, 30 ... km.

Un réseau élargit depuis un an

La maison du tourisme du Pays des Lacs, travaille sur ces parcours depuis un an pour les étoffer. Christine Charue, la directrice, ne voit que des avantages à cette façon de se balader. 

"Les points-noeuds, c'est à vélo, et ça permet de créer son propre parcours, de choisir le chemin que l'on a envie d'effectuer. Bien souvent, on a des boucles fermées et tout le monde fait le même trajet.  La particularité des points-noeuds c'est que tout le monde peut créer son propre trajet, près de chez soi. Quand il fait beau, on prend son vélo et on est parti."

Il existait déjà 350 km de points-noeuds entre Chimay et Froidchapelle, un réseau qui a été étendu à l'ensemble des 19 communes qui appartiennent à la maison du tourisme du Pays des lacs. 

"La zone des 1000 bornes à vélo, s'étend de Erquelinnes, vers Chimay et il existe des liaisons vers Mettet au Sud et au Nord, vers Binche et Mons. On peut choisir en fonction de ses propres possibilités. Et si un jour on se lance dans un long parcours parce que l'on se sent à forme et que l'on veut prendre des raccourcis c'est toujours possible."

Les parcours sont en effet très malléables, on peut ajouter quelques kilomètres au gré de sa forme ou de son envie. Mais la maison du tourisme a aussi préparé des circuits tout fait pour les touristes d'un jour qui n'ont peut-être pas le temps d'explorer toute la carte. 

"Nous avons 6 parcours découvertes coup de coeur de notre région. En forêt, dans les campagnes ou en ville. Au départ, on note juste les points noeuds et puis on suit tout simplement les numéros."

qr

Chaque panneau dispose en outre d'un QR code qui renvoie au site internet de 1000 bornes à vélo

Les sites internet sont également très facile d'utilisation : 

Les parcours peuvent être téléchargés sous forme de fichiers GPX, pour l'échange de coordonnées GPS.

"Pour ceux qui sont un peu plus férus de technologie, on peut aller vers des systèmes pour créer son parcours et où l'on se rend compte des difficultés. Il y a tout un tas de lien sur notre site internet pour cela."

Un succès grandissant

Les points-noeuds sont très connus en Flandres et en Hollande de longue date.  Aujourd'hui, depuis le premier confinement et l'engouement du vélo, la formule a de plus en plus de succès. 

"Depuis que nos activités sont limitées, les gens téléphonent, passent à l'accueil et demandent nos cartes pour pouvoir circuler. Et puis il y a ceux qui se sont promenés à pied dans leurs villages et qui se sont rendus compte que des panneaux avaient fleuris. Ils se sont renseignés et ont pris leurs vélos et sont partis."

Et pour ceux qui préfèrent les bonnes viennent cartes papier, sachez qu'elles sont aussi en vente dans les maisons du tourisme où les administrations communales au prix de 5 euros. 

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept