Le centre Technofutur Tic célèbre ses 25 ans !

par

Technofutur Tic, le centre de compétences qui propose des formations numériques célèbre ses 25 ans cette année. L’occasion de revenir sur les moments forts et projets marquants de l’entreprise.

Cette année est également marquée par l’arrivée d’une nouvelle directrice ainsi que de nouvelles formations mettant en lumière les femmes dans le numérique. Le centre de formation numérique Technofutur Tic voit les choses en grand pour son 25e anniversaire, à commencer par une nouvelle directrice, Joyce Proot qui n’est autre que la directrice du centre Technofutur Tic situé à Mons, ce choix n’est finalement pas un hasard.

"Il y avait une volonté de rassembler les deux sites, indique Joyce Proot, directrice des centres Technofutur TIC de Charleroi et Mons. Le centre de Charleroi et celui de Mons sont très complémentaires, donc ensemble il y a la possibilité de faire plus de choses et évoluer plus rapidement. Nous avions aussi la volonté de moderniser le site Internet en changeant le logo, les couleurs afin de le rendre plus accessible."

Les outils numériques ne cessent de se développer, il est important de se mettre à jour et ce peu importe les générations. Le centre Technofutur Tic s’est donc lancé un nouveau défi stratégique: créer une maison de l’intelligence artificielle.

"Le but est de former les personnes travaillant en entreprises, confie Pierre Lelong, manager éducation et citoyenneté pour Technofutur TIC. L’objectif est de former 8.000 enseignants à l’intelligence artificielle. Aujourd’hui, le numérique est partout et on le sait,  de nombreux travaux techniques peuvent faire peur aux personnes novices en technologies, mais il faut se rassurer, de nombreux métiers ont besoin des nouvelles technologies, mais il est primordial de les rendre accessibles à tous."

Féminiser l’accès aux formations
Mais le plus grand défi sociétal et économique pour l’année 2024 que Technofutur TIC s’est lancé c’est de féminiser l’accès aux formations.

"Le public féminin est très important pour nous, raconte Laura Beltrame, présidente de l’organe d’administration de Technofutur TIC. Nous avons vu une évolution de la volonté des femmes à participer à nos formations, mais notre volonté est forcément d’accroître ce pourcentage afin de permettre aux entreprises d’avoir encore plus des talents féminins."

Et le centre de compétences numérique est audacieux, car selon le Plan de Relance, la volonté est de créer un hub numérique et donc de concentrer les activées numériques et technologiques au sein du bâtiment E6K situé à Charleroi. Ce dernier pourrait être totalement transformé et même s’agrandir de 20.000 m2 avec la création d’un nouvel espace en annexe. Mais patience, car cela ne devrait pas se faire avant les trois prochaines années. 


Sur le même sujet

Recommandations

Image
Les appels étrangers de numéros belges à numéros belges seront bientôt bloqués

Les appels étrangers de numéros belges à numéros belges seront bientôt bloqués

L'Institut belge des services postaux et des télécommunications (IBPT) s'est réjoui jeudi par voie de communiqué de la publication au Moniteur belge d'un arrêté belge réclamant le blocage des appels internationaux avec des numéros belges vers des numéros belges, sauf exception.
Image
Telenet se lance en Wallonie sur le marché de l'internet fixe et de la télévision

Telenet se lance en Wallonie sur le marché de l'internet fixe et de la télévision

Telenet débarque à partir de lundi prochain en Wallonie. L'entreprise va en effet se lancer, via sa marque BASE et les "prix compétitifs" qui l'accompagnent, sur le marché de l'internet fixe et de la télévision partout en Belgique.
Image
IA: le secteur culturel francophone appelle à une régulation

IA: le secteur culturel francophone appelle à une régulation

Plusieurs acteurs du monde culturel en Belgique ont invité les politiques à plancher sur une régulation urgente de l’intelligence artificielle. Sans quoi, des milliers d’emplois seraient menacés.
Image

Le CPAS et la maison des ainés unis pour réduire la fracture numérique

La fracture numérique est une réalité qui handicape une part importante de la population dans la vie de tous les jours. Grâce au projet ​“e‑inclusion for Belgium”, le CPAS de Charleroi a reçu 1,16 millions d’Euros sur 4 ans pour l'animation d'un espace numérique au sein de ses départements.
Image

Le CPAS et la Maison des Aînés, ensemble contre la fracture numérique

Le CPAS de Charleroi et la Maison des Aînés ont décidé de collaborer afin de lutter davantage contre la fracture numérique : des ateliers vont permettre de pallier cette problématique.
Image
Montigny-le-Tilleul : le CPAS propose des initiations gratuites aux outils numériques

Montigny-le-Tilleul : le CPAS propose des initiations gratuites aux outils numériques

Le CPAS de Montigny-le-Tilleul organise une nouvelle opération « Soutien numérique pour tous » avec des ateliers gratuits.
Image

Les Bons Villers: Nouveau service d'aide au numérique gratuit à destination des citoyens

Image

Gosselies: Le Cepegra devient le centre d’entraînement de l’association des métiers du web et de l’infographie

Image

Le CHU Charleroi-Chimay va coordonner un projet de développement de l'IA dans les soins de santé

Image

Les tablettes à l'école ? Oui, mais avec modération !

Image

Une marque allemande prête une voiture dernier cri pour les élèves de l'ITCF de Rance

Image

Un pas de plus vers les premières règles sur l’intelligence artificielle

Image

Charleroi: L'intelligence artificielle, la clé des métiers de demain !

Image

Orange et Telenet se partageront leurs réseaux fixes, si le rachat de VOO est validé

Image

Un chiffre d'affaire positif pour Alstom