Aller au contenu principal

Les recyparcs sur le point de rouvrir partiellement ?

Les recyparcs sur le point de rouvrir partiellement ?

Fermés depuis le 18 mars, les recyparcs pourraient rouvrir partiellement leurs portes et sous certaines conditions. Cela permettra normalement d’éviter l’accumulation de déchets à domicile, mais aussi de lutter contre les dépôts clandestins. 

La ministre wallonne de l’Environnement, Céline Tellier, planche sur la réouverture partielle et conditionnée des recyparcs dès la semaine prochaine ! On ne parle pas encore de déconfinement, mais la gestion des déchets doit être assurée pour éviter qu’une deuxième crise sanitaire vienne s’ajouter à celle liée au coronavirus. 
Pour rappel, les recyparcs avaient dû fermer le 18 mars car ils étaient dans l’incapacité de garantir immédiatement les mesures de distanciation sociale. 

Concrètement, cela signifie que les réouvertures sont prévues sous certaines modalités pratiques. Contactée par nos soins, TIBI, l'intercomunale de gestion des déchets à Charleroi, ne souhaite pas s'exprimer à ce propos: 

"Tibi ne peut faire de commentaires actuellement sur l’éventuelle réouverture des recyparcs car nous n’avons pas reçu d’instructions officielles émanant du Gouvernement wallon ou de la Ministre de Tutelle à ce sujet.  Nous avons pris connaissance de l’article de presse paru sur le site internet de Sudpresse hier soir. Nous ne devrions recevoir les informations officielles demain, mercredi, en fin de journée."

Outre la problématique du stockage, se pose aussi celle des dépôts clandestins. Les réalités varient d’une zone à l’autre mais, globalement, nous en parlions sur notre site la semaine dernière. Selon une étude réalisée par BeWapp auprès des communes wallonnes voici quelques jours, une commune sur deux a observé une augmentation de ces dépôts clandestins sur son territoire depuis l’annonce des mesures de confinement. Il s’agit principalement d’encombrants, d’ordures ménagères et de dépôts verts. 

La réouverture partielle des parcs à conteneurs doit répondre à ces problèmes. Reste à savoir comment cela s’organisera. D’autant que le secteur doit faire face à une baisse de son personnel. 

Du côté des syndicats, la CSC Services Publics explique par voie de communiqué : 

« Cela va à l'encontre des mesures de confinement édictées par le Fédéral. Ce type de déplacement n'est pas considéré comme essentiel et n'est donc pas autorisé. Avant d'envisager toute réouverture, ces mesures devraient être revues mais cela irait à l'encontre de la volonté actuelle de confiner la population. Aller porter ses déchets verts, par exemple, ne relève pas de l'urgence! »


 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept