Aller au contenu principal

Procès des assises du Hainaut: 25 ans de prison pour Johnny Falise et 23 ans pour son ex-compagne

Ce vendredi, la cour d'assises du Hainaut a condamné Johnny Falise à une peine de 25 ans de réclusion criminelle pour une tentative d'extorsion avec circonstance aggravante du meurtre de Jacques Hubinon. Son ex-compagne Francine Genicot est condamnée à une peine de 23 ans de réclusion criminelle pour les faits identiques, hormis la fraude informatique dont elle est acquittée.

La cour d'assises du Hainaut a condamné Johnny Falise à une peine de 25 ans de réclusion criminelle pour une tentative d'extorsion avec circonstance aggravante du meurtre de Jacques Hubinon, commis à Marcinelle la nuit du 27 au 28 avril 2019. Son ex-compagne, Francine Genicot, est condamnée à une peine de 23 ans de réclusion criminelle pour les faits identiques, hormis la fraude informatique dont elle est acquittée.

Après le meurtre de Jacques Hubinon, le beau-père du prévenu, le couple avait vidé les comptes de Jacques Hubinon et de Marie Simon pour acheter leur consommation de drogues et d’alcool. 

Les jurés ont considéré l'extrême gravité des faits mais ont tenu compte de circonstances atténuantes, à savoir l'absence d'antécédent judiciaire pour les deux et leur contexte familial déstructurée. 

Le 3 mai 2019, un homme appelait la police de Charleroi pour signaler qu'un homicide avait été commis, la nuit du 27 au 28 avril 2019, dans un studio de la rue de la Vilette à Marcinelle, situé derrière la gare de Charleroi-Sud. L'appelant venait de recevoir les confidences de Francine Genicot.

Francine Genicot et Johnny Falise furent alors privés de liberté. Toxicomanes, alcooliques, les conjoints n’avaient pas de revenus, car ils ne travaillaient pas. Pour répondre à leurs besoins, ils allaient se servir sur les comptes en banque de Jacques Hubinon, le beau-père de Johnny, et de sa compagne Marie Simon. Johnny Falise détenait aussi les cartes bancaires des victimes, qu'il a utilisées pour effectuer différents retraits. Francine Genicot détenait les documents relatifs à l'assurance-vie de Jacques, dont le solde devait revenir à Marie Simon.

Pour les jurés, la culpabilité de Johnny Falise est établie au-delà de tout doute raisonnable par les déclarations de Marie Simon et le rapport du médecin légiste. La cour constate que Francine Genicot ne s'est jamais désolidarisée de son compagnon dont elle connaissait la violence.

Source: Belga. 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

 
Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept