Aller au contenu principal

Salon de l'enseignement supérieur, une première à Charleroi

C’est à l’Université Ouverte de la fédération wallonie Bruxelles que revient la paternité du premier salon de l’enseignement supérieur et de la promotion sociale. Charleroi Ville apprenante, c’est son nom.  Un salon pas comme les autres qui se concentre sur ce que Charleroi fait de mieux dans notre métropole. Etudier à charleroi c’est possible.  C'était LE message. 

"Charleroi ville apprenante" le ton est immédiatement donné.  A l’heure où on parle beaucoup de ces étudiants carolos discriminés parce que trop près de Mons et pas assez loin de Namur que pour obtenir un subside sur un kot.  Des étudiants qui sont dans une région socio-économiquement défavorisées et qui n'ont déjà pas les moyens minimum pour aller étudier hors de la métropole. Plus qu’un constat l’intitulé du salon est donc une affirmation. 

Des études près de chez soi

Dominique Cabiaux, l'administrateur délégué Université Ouverte de la Fédération Wallonie Bruxelles place d'emblée le décor "des salons sur les études supérieures, il en existe, ils sont très bien faits mais chaque opérateur décrit l’ensemble de son offre. Ici, c’est uniquement les formations dans le périmètre" de Charleroi.  Il faut dire que la distance est souvent un critère important mais pas uniquement pour les jeunes.  Ela est en réorientation professionnelle, ce salon est une aubaine. "Je voudrais bien faire la formation à charleroi, pour le travail peu importe  ça ne me déranges pas d'aller plus loin.  Il n'est pas facile de se déplacer en des transports en commun quand on fait des études, j'habite près du centre ville, ça m’arrangerait d’aller à pied".  

Un salon concret

Dans le public de ce premier salon du genre, peu d’apprenants finalement, mais des personnes ressources ou relais c’est selon. Claire Magerotte, travaille au Centre pms libre de Châtelineau, elle est venue avec toute son équipe "pour s’informer avant tout et voir ce qu’il y a au niveau local". Un autre formateur de français pour les personnes étrangères est venu dans le cadre de son cours de recherche d'emploi avec ses stagiaires "pour voir l’offre de formation qualifiante dans laquelle ils pourraient s’engager par la suite."

Et puis un salon ça crée des liens. Les offres de formations sont parfois complémentaires voire concurrentes mais c’est sans compter la convivialité des carolos. Marie donne les informations sur les formations à l'IFAPME de Charleroi mais elle a déjà occupés plusieurs fonctions dans différentes institutions et pour elle "c’est chouette de voir les anciens partenaires d’essayer de faire les liens, c’est une valeur importante à charleroi de travailler en synergie, c'est important". 

Ne dites plus jamais que Charleroi ne dispose pas d’universités vous en vexeriez plus d’un.  Quant à l’enseignement supérieur, il sait y faire et veut à présent le faire savoir. 

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept