Aller au contenu principal

Bienvenue Chez Vous - Les villes d'eau

Bienvenue chez vous à Dinant, l’indémodable

« Bienvenue chez vous » vous emmène en bord de Meuse. Au programme de ce numéro dans la Cité des Copères : un petit bateau, une forteresse hollandaise, un musée médiéval et des jardins à la française. 

Dinant, c’est la ville touristique par excellence, celle où vous êtes déjà venu passer un dimanche en famille, ou qu’une gentille institutrice vous a fait visiter lors d’une excursion pluvieuse. Cependant, la Cité des Copères, qui a été élue onzième meilleure destination européenne de 2019, a su évoluer ces dernières années tout en gardant les grands classiques qui ont fait sa renommée. 

Pour aller plus loin : http://walloniebelgiquetourisme.be/fr-be/3/ou-aller/villes-de-charme/dinant/suivez-le-guide

Dinant01

La Meuse

A tout seigneur, tout honneur… La Meuse constitue inconstestablement la colonne vertébrale dinantaise. A bord d’un bateau de croisière ou d’un petit esquif sans permis, tous les monuments se laissent découvrir depuis le fleuve. 

Au sud de la ville, se dresse le rocher Bayard. Du haut de ses 35 mètres, il formait une porte naturelle à l’entrée de la cité. La tradition prétend que sa forme étrange est due à un coup de sabot du cheval Bayard chevauché par les quatre fils Aymon qui fuyaient Charlemagne. 

Un peu plus loin sur la rive droite, le Mémorial aux victimes du 23 août 1914attend les visiteurs dans les trop méconnus jardins du Couvent des Capucines (qui abrite aujourd’hui le CPAS). Le monument rappelle qu’ici, les Allemands ont assassiné 674 civils lors d’une seule et terrible journée. 

La croisière s’achève au pied du bâtiment le plus emblématique de Dinant, la Collégiale. Construite au XIIIème siècle sur les ruines de l’édifice roman qui s’était effondré à la suite de la chute d’un pan de roche, la Collégiale Notre-Dame est de style gothique mosan à l’exception notable de son clocher bulbeux. Ce dernier avait, à l’origine, été commandé pour coiffer une tour située au milieu du pont. Pendant les travaux, les architectes se sont rendus compte que le bulbe était trop lourd pour l’édifice. Il a donc été décidé de le poser sur la Collégiale. Après l’incendie d’août 1914, les Dinantais se sont battus pour que ce clocher atypique soit reconstruit à l’identique. 

Pour aller plus loin : http://walloniebelgiquetourisme.be/fr-be/content/location-de-bateaux-electriques-sur-la-meuse-dinant-evasion

dinant02

La Citadelle

Au pied de la Collégiale, se trouve un escalier de 408 marches qui permet d’atteindre la citadelle. Rassurez-vous, vous pouvez également la rejoindre en téléphérique. Dans les deux cas, le panorama sur Dinant est à couper le souffle. 

La citadelle actuelle date de l’époque hollandaise, elle a été construite entre 1818 et 1821. On estime que le site est occupé depuis le XIème siècle et a connu, comme la cité située en-dessous, bien des péripéties. Pendant la période française, sous Louis XIV, l’endroit accueillait une citadelle dessinée par l’architecte du Roi, Sébastien Vauban. 

Aujourd’hui, la citadelle se visite en compagnie d’un guide. La découverte des lieux se termine toujours par la traversée de l’abri renversé, une évocation des abris de la bataille de l’Yser. L’attraction est la plus ancienne de la citadelle puisqu’elle a été inaugurée en 1936. 

Pour aller plus loin : http://walloniebelgiquetourisme.be/fr-be/content/citadelle-de-dinant-forteresse-de-la-vallee-de-la-meuse

dinant03

La Maison du Patrimoine Médiéval Mosan

Ici, tout est dans l’intitulé : la maison du patrimoine médiéval mosan se consacre au patrimoine hérité du Moyen-Age et ce, dans toute la vallée de la Meuse. Pour cela, elle propose des expos permanentes et temporaires. 

Situé à Bouvignes, en aval de Dinant, le musée a pris place dans celle qu’on nomme la « Maison espagnole ». Celle-ci ne possède aucune caractéristique ibérique, elle a simplement été construite pendant la période espagnole. 

Avant de quitter les lieux, ne manquez pas de grimper sur l’ancienne forteresse de Crèvecoeur qui date du XIIème siècle. Le nom provient d’une légende dont on raconte qu’elle creva le cœur des Bouvignois. Lors d’une attaque de la ville, trois femmes dont les époux avaient été tués au combat se jetèrent du haut de la tour, préférant la mort à la capture.  

Pour aller plus loin : http://walloniebelgiquetourisme.be/fr-be/content/maison-du-patrimoine-medieval-mosan-a-dinant

Les jardins du château de Freÿr

La balade mosane s’achève dans les somptueux jardins du château de Freÿr, quelques kilomètres en amont de Dinant. Dessinés à la « Le Nôtre », du nom de l’architecte des jardins de Versailles, ceux de Freÿr datent du XVIIIème siècle et s’organisent en deux niveaux. 

A la bonne saison, vous pouvez y admirer des orangers et des citronniers en pot. Certains de ces arbres atteignent l’âge vénérable de 300 ans. On raconte qu’à la Révolution française, ils ont sauvé le château de Freÿr. A l’époque, le maire de Givet, la ville française voisine, est un farouche révolutionnaire, proche de Robespierre. Décidé à brûler le château, il veut d’abord voler les orangers. Le hic c’est que les orangers sont lourds et ça lui prend plusieurs jours de les mettre sur des péniches. Entre temps, le vent a tourné à Paris. Robespierre est guillotiné tout comme le sera, notre voleur. 

Pour aller plus loin : http://walloniebelgiquetourisme.be/fr-be/produit/attractions/activites/patrimoine-architectural/chateau-et-jardins-de-freyr-sur-meuse/9559

 

Retour à la page Bienvenue chez Vous

BCV04


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept