Aller au contenu principal

Botte du Hainaut: les chenilles processionnaires causent de fortes démangeaisons

Dans la Botte du Hainaut, une petite épidémie de démangeaisons et de plaques de boutons a fait rage il y a quelques jours. Le bourgmestre de Sivry-Rance qui est aussi médecin tient à rassurer les habitants. Ils sont causés par des chenilles processionnaires particulièrement nombreuses pour le moment dans la région. Et même si les démangeaisons sont importantes, l’infection n’est pas grave.

 

Ce n’est pas la varicelle…

Des petits boutons, accompagnés de démangeaisons, le Docteur Gatelier en a constaté énormément ces derniers jours chez ses patients. Un phénomène qui touche tout l’Entre-Sambre-et-Meuse.

« Il y a des gens qui ont cru que c’était la varicelle, la gale, des puces ou des punaises, explique le docteur Gatelier. Beaucoup de personnes étaient inquiets et se posaient la question. »

 

… ce sont des chenilles processionnaires

Et la réponse, ce sont des chenilles processionnaires, nombreuses pour l’instant dans la région. Il faut dire que dans la région de Sivry-Rance, ce sont des zones forestières où il y a beaucoup de chênes. Et la chenille processionnaire fait uniquement son nid dans les chênes.

« La chenille processionnaire commence à se développer dans le Nord de l’Europe, alors que ce n’était pas le cas avant. Et tout cas, pas dans de telles proportions, ajoute le Docteur Gatelier. Et le phénomène se passe surtout aux mois de mai juin et début juillet. »

 

Surtout quand il fait beau et venteux

Le temps chaud que nous avons subi il y a quelques jours serait à l’origine du grand nombre de chenilles processionnaires. Et le vent a favorisé la dissémination de leurs poils urticants. Ils sont parfois emportés jusqu’à 50 mètres du nid. On conseille donc d’éviter le pied des arbres et de mouiller sa pelouse avant de la tondre. Surtout s’il y a des chênes aux environs.

 

Pas de panique du point de vue médical

Sur le plan médical, il n’y a aucune raison de paniquer.

« C’est assez ennuyeux, conclut le bourgmestre de Sivry-Rance. Parce que les démangeaisons sont très importantes, jour et nuit. Elles ne disparaissent pas facilement. Même les traitements anti-histaminiques et les crèmes apaisantes ne fonctionnent que très partiellement. C’est ennuyeux, mais ce n’est pas grave. Les traitements ne permettent pas de guérir plus vite, ils diminuent simplement l’envie de sa gratter. Mais on sait que quand on gratte un bouton, on peut le sur-infecter. »

Les boutons disparaissent en peu de temps. Avec ou sans traitement. Depuis qu’il pleut, les infections ont cessé. Mais les chenilles sont toujours là. Il faudra donc rester vigilants cet été. Surtout quand il fera chaud et venteux.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept