Aller au contenu principal

Le 25 février, ce sera le plus grand Carnaval de Charleroi!

Plus que onze jours avant le Carnaval de Charleroi. C’était donc l’heure pour ses organisateurs d’en présentent officiellement le programme. Ce qu’ils ont fait à l’Eden, où se tient la Grande Fabrique du Carnaval dans laquelle les citoyens peuvent fabriquer leurs costumes, leurs masques et leurs chars. Le cortège de Mardi Gras se déroulera cette année Ville Basse vu les travaux qui commencent à la Ville Haute. Il y aura de grands retours parmi les groupes. Et ce sera le Carnaval qui comportera le plus de personnes dans le cortège de toute l’histoire.

Le Carnaval se prépare activement à l’Eden

C’est l’effervescence à la Grande Fazbrique de Carnaval. Le dernier rush pour constituer les costumes et les masques, pour la Grande Parade, constituée de groupes de citoyens.

« La Grande Parade est multiculturelle et inter-générationnelle, explique Fabrice Laurent, le Directeur de l’Eden. Elle est aussi inclusive, avec plusieurs groupes de personnes en situation de handicap. Elle reflète vraiment la diversité et l’énergie des carolos. »

Nouveau parcours à la Ville Basse

Et cette année, on le sait, vu les travaux qui débutent Ville Haute, le parcours a chang é et se déroulera à la Ville Basse. A 15h15, le char du Sporting démarrera. Et à 15h30, ce sera le départ du grand cortège, au croisement du boulevard Audent et de la rue d’Orléans.

« Le cortège comprendra 1 200 personnes et 45 groupes, s’enthousiasme Christian Meysman, le Coordinateur Général du Carnaval de Charleroi 2020. C’est du jamais vu à Charleroi! Ils vont descendre le boulevard Audent, la rue du Pont-Neuf, le Boulevard Tirou, la place Saint Fiacre, pour terminer place de la Digue. Sur le coup de 17h, 17h30, tus les groupes vont défiler sur la place. Ensuite viendra le procès du corbeau. On aura le rondeau final des sociétés de Gilles et des Rescapés avec des feux de Bengale. On récoltera les idées noires. Et enfin, on brûlera le corbeau… ou pas, selon le jugement… »

Un cortège qui mêle tradition et modernité

Et dans le cortège, on comptera deux grands retours: celui des Spirous en collaboration avec une école de danse, et un char Country des aînés absents l’an dernier. Mais aussi bien sûr les groupes traditionnels de Charleroi, comme ses six sociétés de Gilles.

« Il y a aussi les Rescapés, les Climbias et les Géants, ajoute Daniel Falise, le Président du Comité de Carnaval. Mon Comité et moi sommes profondément attachés à la défense de nos groupes carolos. Charleroi arrive à associer les groupes folkloriques traditionnels dans un renouveau inter-générationnel. »

Mais la couleur du carnaval de Charleroi, c’est qu’il est dans le recyclage, ses moteur, et sans musique enregistrée. Pour encourager la créativité et mettre en lumière les talents des carolos. Dans la tradition. Comme s’en réjouit Babette Jandrain, l’échevin du folklore et des fêtes (PS):

« On a vraiment une cohésion de plus en plus importante entre le folklore dit traditionnel et la participation citoyenne. »

La dernière main est d’ailleurs mise aux costumes. On en est à J-11 du Mardi Gras.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept