Aller au contenu principal

De député régional, puis président de la Sambrienne à cafetier. Hicham Imane reprend un bistrot

C’est un parcours professionnel un peu étonnant que nous vous invitons à suivre maintenant. Hicham Imane, ancien conseiller communal de Charleroi, ancien député régional et ancien président de La Sambrienne entame une reconversion peu banale. Il vient de reprendre un bistrot bien connu de la place de la Digue qui fait aussi brocante. De la politique à la limonade, en quelque sorte. Nous avons voulu connaître ses motivations.

Un parcours professionnel pas vraiment classique

De la politique à l’Horéca, il n’y a qu’un pas pour Hicham Imane. Il a été conseiller communal à Charleroi, député régional, puis président de la société d’habitations la Sambrienne et maintenant conseiller CPAS. Il a aujourd’hui repris ce célèbre café-brocante à la place de la Digue. Pas vraiment un parcours classique.

« Non. Sauf que je n’ai toujours pas quitté la politique, et je ne la quitterai jamais, nous déclare Hicham Imane. Quand une porte se ferme, une autre s’ouvre. Une nouvelle opportunité est arrivée et je l’ai saisie. Et c’est donc une nouvelle aventure. (…) C’est vraiment un milieu qui me plaît bien. On est en contact tous les jours avec des gens. Evidemment, ce n’est pas la même chose que la politique, mais quelque part, on s’y retrouve. (…) C’est comme ne politique, on s’adapte toujours. Et je pense que j’ai cette capacité à m’adapter à cette nouvelle formule de vie»

Une nouvelle vie au comptoir sans renier un éventuel avenir politique

Par contre, la formule du bistrot ne va pas changer. Café et brocante. Avec l’ancien patron, Jean-Yves, comme mentor, au moins pour un temps. Et le concept brocante devrait même être amplifié. Mais Hicham Imane ne renonce pas pour autant à une éventuelle carrière politique.

« Si j’étais candidat et que j’étais ré-élu député, bien évidement, je siègerais comme parlementaire, affirme le nouveau tenancier de café. Parce que je pars du principe que quand vous êtes candidat, c’est pour siéger. Et je lâcherai donc le café. Mais comme je l’ai dit tout à l’heure: une porte se ferme, une autre s’ouvre. »

En attendant, ce sont pour le moment les premières tournées du nouveau patron. Servies suite à un vote à l’unanimité des clients présents.

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept