Aller au contenu principal

Découverte des Graff de Charleroi en mode VIP

Charleroi est une ville où le street art est chez lui, c’est bien connu. Et les parcours découverte des Graff se multiplient dans la métropole. Parmi eux, celui du Collectif Indigen vient de voir le jour. Et c’est un parcours VIP puisqu’il est guidé par un graffeur qui véhicule même les visiteurs en petits groupes d’oeuvre en oeuvre à travers la ville. Vincent Boquet etJonathan Scillia ont fait une partie de cette visite en mode VIP.

Un parcours avec chauffeur

Ce sont de vraies visites VIP, avec chauffeur, en petit groupe, et guidées par un graffeur, membre du Collectif Indigen. Qui veut faire partager sa passion, et faire découvrir le street art carolo. Il les véhicule dans sa voiture pour les groupes jusqu’à trois personnes, et dans un van pour les groupes de huit personnes maximum. Et à Charleroi, les lieux post-industriels sont un petit paradis pour les graveurs. Comme la rue des verreries de Marchienne que la Ville a laissé à disposition des artistes de street art.

« C’est un mur d’expression libre, en fait, explique Sébastiano Bongiovanni, du Collectif Indigen. On peut venir et peindre tranquillement, y’a pas de contraintes. C’est fait pour. Charleroi, c’est un peu le petit Berlin. Le street art est répandu partout et fait partie de la culture carolo depuis longtemps. Beaucoup d’artistes y vivent et y passent. »

Des lieux comme celui-ci permettent donc de découvrir tous les styles de Graff, expliqués par le guide qui a tous les exemples à disposition sur un petit périmètre. Un lieu peu connu des carolos, mais qui fait le bonheur des graffeurs.

Des oeuvres aussi monumentales

Mais Charleroi compte aussi des oeuvres monumentales. Comme celle-ci, bien connue des automobilistes. Les neuf lettres géantes de Charleroi, réalisées en septembre 2018 par neuf artistes différents. Un projet ambitieux réalisé avec l’aide de Carsid qui a prêté le mur. Une sacrée carte de visite pour ce Collectif carolo né de la rencontre d’artistes venant du graff, du street art ou de la musique.

« Le street art est de nature éphémère parce qu’il a pris naissance dans des lieux underground, urbex et industriels, complète le guide. Il est parti de la rue et est fait par des artistes qui veulent laisser une trace. »

Des traces qui changent au fil du temps. Témoignant au quotidien de cet art qui évolue avec la ville.

 

 

Réservations: Collectif Indigen sur Facebook ou 0486/57 34 08


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept