Aller au contenu principal

« Le P’tit + », l’épicerie sociale de Fleurus, ouvrira le 1er juillet

Dès le 1er juillet, une toute nouvelle épicerie sociale ouvrira à Fleurus. Un projet de la Ville et du CPAS qui sera tenu par la Croix Rouge. Ce sera la 14e épicerie sociale de la Croix Rouge en Hainaut. Les bénéficiaires pourront y acheter des produits à moindre prix, et des distributions de colis alimentaires seront aussi organisées.

 

Les produits à 50% pour les familles en difficulté

Des rayons et des produits. Comme dans toute épicerie. Mais « Le P’tit + » à Fleurus, c’est une épicerie sociale. Destinée à des familles en difficulté qui pourront acheter les produits alimentaires de base, frais ou surgelés et les articles d’hygiène à 50% du prix normal. Un projet prioritaire pour la Ville de Fleurus et son CPAS, soutenus par le plan wallon « Get up Wallonia » à hauteur de 125 000 euros. Ce qu’a coûté la rénovation de ce local du CPAS à la rue Vandervelde. Un projet inscrit dans les Plans Stratégiques Transversaux autant de la Ville que du CPAS dès le début de la législature, et qui est aujourd’hui mené à son terme.

 

Fleurus a enfin son épicerie sociale

Ce sont les bénévoles de la Croix Rouge qui seront à la manoeuvre. Ce qui fait de Fleurus, la quatorzième épicerie sociale de la Croix-Rouge dans le Hainaut.

« Nous nous sommes rendus compte, explique Dominique Helbois, le Président de la Croix-Rouge du Hainaut, que certaines zones du Grand Charleroi n’étaient que très peu desservies par la Croix-Rouge. Il y avait un éloignement entre le bénéficiaire potentiel et le siège de la Maison de la Croix-Rouge. Et Pont-à-Celles et Fleurus n’étaient absolument pas desservis. »

 

1 800 familles aidées dans le Hainaut

En 2020, les épiceries sociales du Hainaut ont aidé près de 1 800 familles et distribué 30 000 colis d’aide alimentaire. Des colis alimentaires seront aussi distribués ici. Comme pour l’épicerie, à des familles qui en auront fait la demande au CPAS après une enquête sociale. Mais la demande est malheureusement très élevée.

« C’est malheureux, à l’heure actuelle, de devoir avoir encore ce genre de distributions, déplore José-Pierre Ninane, le Président du CPAS de Fleurus. Mais actuellement, notre population est toujours frappée. 14% de la population belge vit en dessous du seuil de pauvreté. Donc, manifestement, il faut les aider.  Et nous comptons aider, dès cette année-ci, environ 150 familles.»

La Croix-Rouge constate aussi que le besoin est grandissant. Et encore plus depuis le début de la pandémie. Depuis le Covid, elle a vu apparaître de nouveaux bénéficiaires, vu l’augmentation du chômage et du chômage temporaire, ou encore des personnes issues de professions non-protégées est touchées par la crise sanitaire.

Pour tisser des liens, un local convivial a aussi été mis en place pour que les bénéficiaires puissent se rencontrer. Et les producteurs locaux et de circuit court des environs ont aussi été sollicité pour participer au projet. Parce que « Le P’tit + » n’est malheureusement pas que du superflu, mais une aide vitale pour de nombreuses familles.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept