Aller au contenu principal

Une quinzaine d'entreprises et des formations pour faire revivre l'ancien centre de tri postal

L’ancien centre de tri postal situé à côté de la gare du Sud à Charleroi revit depuis quelques semaines. Ce lieu est au cœur de la stratégie du plan CATCH pour accélérer la croissance de l’emploi à Charleroi. Sur place, on retrouve une quinzaine d’entreprises dont Thales et Alstom ainsi qu’un centre de formation.

Un lieu développé par Catch et Sambrinvest

Un hall de 6000m2 entièrement réaménagés en deux espaces, c’est l’A6K et l’E6K. 4000m2 sont consacrés aux entreprises et 2000m2 sont dédiés à la formation numérique. Un lieu capital pour le développement économique de Charleroi qui fait partie du plan Catch.

"Deux des chantiers de Catch portent sur l’innovation et comment rapprocher les acteurs industriels. On avait visité ce lieu et on a conclu qu’on pouvait matérialiser ses deux projets à l’intérieur de cet espace qui était vide depuis quelques années et redonner une nouvelle vie au centre de tri postal pour permettre aux industriels et à l’éco-système industriel de collaborer ensemble en sortant des nouveaux projets pour Charleroi" détaille Abd-Samad Habbachi du plan Catch. 

Un espace déjà complet

Financé par Sambrinvest, le concept est victime de son succès puisque tous les modules sont déjà réservés. Actuellement, on retrouve une quinzaine de sociétés dont Thales Alenia Space et Alstom.

"Ici, on a une équipe un peu restreinte pour le moment. On a deux chercheurs qui sont en activité sur un projet commun avec Alstom. Notre ambition c’est d’avoir 4 à 6 personnes en permanence ici sur des projets collaboratifs avec d’autres acteurs comme AGC ou encore Multitel" explique Marc Bekemans, responsable recherche et innovation chez Thales Alenia Space. 

Des projets industriels en commun

Alstom qui possède un bâtiment à quelques centaines de mètres de là a aussi pris le pari de s’installer ici pour être plus efficace et développer des projets industriels comme le confie Pierre Meunier, directeur de l’innovation chez Alstom. 

"On développe ensemble des nouvelles technologies de convertisseur d’énergie électrique avec chacun un cas d’usage différent. Chez Alstom, ce sera un équipement pour les trains et chez Thales un équipement pour les satellites. Le fait d’être ensemble, ça a une valeur inestimable!". 

Des formations numériques en relation avec les entreprises

L’A6K est en face de l’E6K, un centre de formation pour les métiers du numérique. On y retrouve entre autres l’IFAPME, Technofutur TIC ou encore l’école de codage, Becode. Un véritable atout pour les entreprises présentes sur place dont Alstom. 

"La formation c’est essentiel pour arriver à réaliser nos programmes de recherches. On a besoin de talents. Donc être en connexion avec le monde de l’éducation est donc très important" confie Pierre Meunier d’Alstom. 

Avant d’ajouter : "D’autre part, cela nous permet de découvrir d’autres techniques et de nouveaux métiers. Je pense notamment à Becode avec qui on collabore régulièrement. On accueille des apprenants en stage chez Alstom sur le développement web."

A terme, 250 personnes devraient travailler ici et 300 étudiants devraient être formé chaque année aux technologies digitales. Un lieu qui devrait aussi permettre d’accélérer la croissance de l’emploi à Charleroi. 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept