Accident à l'Eau d'heure : Pourquoi la turbine n'était pas protégée !

par

Accident à l'Eau d'heure : Pourquoi la turbine n'était pas protégée !

Suite au drame qui a eu lieu la semaine dernière au Barrage de l’Eau d’heure, différentes théories circulent qui auraient pu empêcher l’issue fatale. Mais selon la porte-parole du SPW que nous avons eue en ligne, à l’endroit où les deux hommes ont plongé, rien n’aurait pu permettre d’éviter le drame.

Après un drame comme celui qui s’est déroulé la semaine dernière au Barrage de l’Eau d’heure, il est inévitable que les proches ou les témoins cherchent à trouver une explication rationnelle qui aurait permis d’éviter pareil drame. Et pourtant, il n’y en n’a visiblement pas.
 
Selon Sarah Pierre, la porte-parole du SPW mobilité et infrastructures que nous avons interrogée par téléphone ce matin, la thèse selon laquelle une grille de protection devant les turbines aurait pu empêcher les plongeurs d’être aspirés n’est pas cohérente. « La grille n’est pas percée, tout simplement parce qu’elle n’existe pas. C’est comme ça que les choses sont prévues. Et même s’il y en avait eu une, les plongeurs se seraient noyés retenus contre ladite grille par l’aspiration des turbines »
 
Jeudi dernier, le jour de l’accident, trois turbines sur 4 étaient en fonction, et généraient ensemble un débit de 106 mètres cube par seconde. Inutile de préciser sans doute, que les barrages étaient en période de crue. Il fallait faire descendre le niveau des eaux, c’est notamment l’une des fonctions de ces turbines hors production d’électricité.
 
« Nous avons abandonné les grilles de protection depuis plusieurs années. Il fallait les remplacer tous les deux à trois mois, en raison des vibrations des turbines et de la pression de l’eau. »
 
L’activation des turbines dépend en effet de Total Energies, le gestionnaire, et suit la demande du réseau.
Le complexe des barrages de l’Eau d’Heure assure en effet le débit minimum pour la Sambre et indirectement pour la Meuse et alimente par pompage le canal Charleroi-Bruxelles notamment. Il sert aussi à gérer les pics de demandes d’énergies sur le réseau.
 
Sur le site, il n’y a que deux endroits accessibles aux plongeurs et leur zone d’évolution est de 150m. Des milliers de plongeurs venus de nombreux pays s’y engagent chaque année. Mais il est surtout très important de respecter ces zones de plongée comme le drame survenu la semaine dernière nous le rappelle, malheureusement. 


Sur le même sujet

Recommandations

Image

Charleroi : valorisez votre logement étudiants avec le label C MON KOT (+)

La Ville de Charleroi lance un appel aux propriétaires de kots : il est maintenant possible de valoriser votre logement avec le label C MON KOT (+) !
Image
Déploiement de police sur la Place de la Digue: juste des armes factices

Déploiement de police sur la Place de la Digue: juste des armes factices

Un gros déploiement de forces de l'ordre a eu lieu ce matin sur la Place de la Digue. La raison? Des gens se baladaient avec des armes...factices...
Image

Village de Noël de Charleroi: un premier bilan de la sécurité

Image
A peine trois amendes en un an pour avoir fumé en voiture en présence d'enfants

A peine trois amendes en un an pour avoir fumé en voiture en présence d'enfants

A peine trois personnes ont reçu une amende entre juin 2022 et août 2023 dans notre pays pour avoir fumé en voiture alors que des enfants se trouvaient assis sur la banquette arrière, rapporte jeudi Het Nieuwsblad.
Image

Infrabel présente deux dispositifs pour rendre les travaux ferroviaires plus sûrs

Image

Selon une étude, les mots de passe utilisés en 2023 en Belgique sont trop faciles à deviner

Image

Trois carrefours courcellois vont subir quelques modifications pour une meilleure sécurité 

Image

Sécurité et gros gibier pour l'ouverture de la chasse en Région wallonne

Image

Des box à vélos avec contrôle d’accès à Gerpinnes

Image

Sécurité: le port de la ceinture de sécurité, un acte primordial, mais bien trop souvent oublié !

Image

Nalinnes : un enfant de 9 ans contraint d'être maîtrisé par la police dans une école spécialisée

Image

Châtelet : l'incendie d'un ancien entrepôt engendre un risque de pollution à l'amiante

Image

Charleroi : Renforcement de la sécurité dans les quartiers de la ville !

Image

Qu'en est-il de la sécurité sur les fêtes foraines?

Image

Aiseau: Les riverains plus impliqués dans la sécurité au Quartier Saint-Henry