Aller au contenu principal

Laurent Vanden Brande (Match) : "Investir 40 millions d'euros et licencier, ce n'est pas contradictoire"

210 emplois menacés et 16 magasins qui pourraient fermer, c’est l’addition salée du plan de restructuration Match et Smatch. Dans notre région, le magasin d’Erquelinnes est concerné ainsi que la centrale de Fleurus. Les syndicats se préparent désormais à la première phase de la procédure Renault. Pour nous parler de ce plan de transformation, nous avons accueilli Laurent Vanden Brande, porte-parole de Match.

 

Match et Smatch: 210 emplois menacés et 16 magasins en sursis

 

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept