Aller au contenu principal

Un Paulus exposé à Charleroi parmi les Trésors de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Un Paulus exposé à Charleroi parmi les Trésors par la Fédération Wallonie-Bruxelles

Plusieurs oeuvres historiques majeures ont été reconnues comme Trésors par la Fédération Wallonie-Bruxelles dont un tableau de Pierre Paulus détenu par le Musée des Beaux-Arts de Charleroi. 

Un tableau bien de chez nous dans la sélection 

Dans les 10 oeuvres classées et issues du patrimoine culturel mobilier sélectionné par la ministre de la Culture Bénédicte Linard se trouve le tableau « Jeunesse » peint par Pierre Paulus. 

Réalisé en 1911, l'oeuvre représente un jeune couple d’amoureux sur les rives de la Sambre, sur lesquelles se déploient une intense activité industrielle. Cette œuvre, même si elle est précoce dans la carrière du peintre, est importante à plus d’un titre. 

Les éléments majeurs de sa peinture y sont représentés quand il évoque le bassin industriel de la Sambre : la rivière elle-même, le monde ouvrier, les usines et la mine. Elle marque également le début de la renommée de cet artiste et constitue un réel concentré de la démarche du peintre entre valeur documentaire, poésie et réalisme.

Tableau "Jeunesse" de Pierre Paulus

Rappelez-vous 

Pierre Paulus est un peintre et graveur expressionniste belge très connu. A l’origine de plusieurs tableaux aux couleurs de notre pays, il crée surtout notre emblème wallon pour notre drapeau ; le Coq Wallon « coq hardi de gueules sur or ». Ce peintre de renom le peint en 1912 pour l’Assemblée wallonne et à la demande de Paul Pastur, député permanent de la province du Hainaut au début du XXème siècle. 

Dans les 10 oeuvres classées par la ministre de la Culture, Bénédicte Linard, on retrouve :

  • Un métier à tisser Jacquard de la seconde moitié du XIXe siècle 
  • Une paire d’aigle-lutrins, offerte à la Collégiale Saint-Pierre de Leuze au milieu du XVe siècle
  • Une vasque nommée « Mortier du roi Den » est la pièce la plus ancienne de cette collection datant de la première dynastie égyptienne, début du IIIe millénaire
  • Un magnifique Flabellum du XIIIe siècle 
  • Un retable sculpté conservé dans l’église Saint-Denis de Liège date de la première moitié du XVIe siècle. 
  • Deux suaires qui enveloppaient à l’origine les reliques de saint Lambert.
  • Un recueil des baux annuels d’exploitation du charbon par veine octroyés par l’Abbaye de Saint-Ghislain datant du XVIIe siècle. 
  • La Châsse de Sainte-Begge d’Andenne 

 

 

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept