Aller au contenu principal

5° édition de MoveUp : Faire décoller des start-ups de l’e-santé

Avec la crise sanitaire, jamais le secteur de l’e-santé n’a été autant sollicité. C’est pourquoi la 5° édition de MoveUp tournera autour de ce secteur. Soutenu par les trois fonds d’investissement hennuyers (Sambrinvest, IMBC et Wapinvest), le programme MoveUp de Digital Attraxion est un programme d’accélération thématique de Start-up. Et aujourd’hui, c’était le lancement de sa 5° édition.  

Imaginez un moyen qui permettrait aux start-ups de collaborer directement avec des corporates pour valider les solutions qu’elles proposent. Ce moyen c’est MoveUp, un programme d’accélération de 20 semaines.

« L’objectif, c’est de permettre aux corporates de tester des solutions innovantes qui viennent des start-ups, et aux start-ups de valider leur produit au sein des corporates », explique Emilie Fockedey, directrice de MoveUp. « On a prévu tout un programme d’accélération pour les start-ups qui est composé de plusieurs choses : coaching avec des experts du métier, rencontres avec des entrepreneurs, workshops sur vente, le pitch, … »

Le programme prévoit également la participation à des salons.

 

L’importance de l’e-santé

Pour cette 5° édition, c’est l’e-santé qui est à l’honneur. Un domaine au cœur de l’actualité.

« Le secteur de la santé est un domaine où le digital peut avoir de nombreux impacts. Et on a observé une accélération de l’adoption de nouvelles technologies numériques, dans le cadre de la crise sanitaire,  dans le domaine de la santé. Ça représente donc une opportunité pour le domaine de l’e-santé de se développer, de surfer sur la vague de cette accélération de l’adoption de nouvelles technologies », indique Xavier Bastin, président de Digital Attraxion.

« 5 organisations nous ont rejoints : OncoDNA, le Groupe Jolimont et les CHU de Charleroi, de Tivoli ou d’Ambroise Paré. Ces organisations vont travailler avec une ou plusieurs start-ups », ajoute Emilie Fockedey, directrice de MoveUp.

 

Les avantages de MoveUp

L’e-santé était déjà le thème de la troisième édition de MoveUp en 2019. 2 ans plus tard, les start-ups ne peuvent que constater les bénéfices du programme.

« Ils nous ont aidés à travers des workshops notamment sur comment parler en public, pitcher, … Bref, sur tous les aspects d’une start-up. Je pense que notre société serait différente si on n’avait pas suivi ce programme », indique Thibault Jacquemart, CEO et co-fondateur de Lilo Health, qui a participé à l’édition 2019 de MoveUp.

Pour les start-ups de cette édition 2021, le programme débutait aujourd’hui. Le but est d’atteindre , au bout de ces 20 semaines de suivi, les objectifs qui seront fixés dans les prochains jours.

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept