Aller au contenu principal

Anderlues : Philippe Tison s'exprime enfin

Le conseil communal de ce matin à Anderlues devait passer comme une lettre à la poste.  Le bourgmestre démissionnaire Philippe Tison devait laisser sa place à sa compagne Virginie Gonzalez et tout était pour le mieux dans le meilleur des mondes.  Malheureusement, dans cette pièce grand guignolesque, l'opposition a joué son rôle à la perfection et plongé les élus dans le flou le plus complet.  Conclusion c'est au ministre des pouvoirs locaux qu'il appartiendra une nouvelle fois de trancher.  

Philippe Tison a officiellement démissionné de son mandat de bourgmestre lors du conseil communal de ce samedi à Anderlues. Tout semblait bien parti pour que Virginie Gonzalez prenne sa place à la tête de la commune, sauf que... tout ne s’est pas passé comme prévu au grand dam de la première concernée :  

"A Anderlues on est connu pour avoir des conseils communaux agités. Celui-ci montre encore que l'on ne travaille pas dans l'intérêt des citoyens. Je considère que c'est de l'obstruction total au fonctionnement de la démocratie d'autant que tout le monde connaissait l'avis de la tutelle, on sait que l'esprit de la loi n'est pas clair mais que le premier en voix de préférence devient bourgmestre."

Sauf que l’opposition ne l’entendait pas de cette oreille et elle l’a fait savoir, à commencer par Rudy Zanola qui présidait ce conseil communal. 

"Le problème c'est que le premier échevin a pris la présidence du conseil communal. Explique Florence Dozier, la directrice générale de la commune d’Anderlues. Je lui ai dit de suivre les documents que j'avais préparés. Lui a préféré faire un vote.  Donc, il y a un problème important.  Il faudra en référer au ministre des pouvoirs locaux."

En votant, Rudy Zanola applique un article du code de la démocratie locale qui précise qu’un avenant au pacte de majorité doit être voté à la majorité du conseil communal pour remplacer le bourgmestre.  Le problème c'est qu'il n'y a plus vraiment de majorité pour voter cet avenant à Anderlues.  Mais le flou subsiste dans le code le démocratie locale puisqu'un autre article stipule que la personne qui a fait le plus de voix de préférence dans le même groupe politique des dernières élections prend l’écharpe mayorale de droit, à savoir Virginie Gonzalez.  Et pour le coup, Philippe Tison prend la peine de nous expliquer tout cela.  

"C'est compliqué Anderlues, vous le voyez bien. Mais ici, c'est illégal ce que l'on a fait est irrégulier.  J'ai pris quand même toutes mes assurance durant la semaine, je suis passé par des gens qui sont des références en matière de tutelle des communes. L'article 1123-4 vient après le L1123-2, et il écrase puisque pour la situation particulière des bourgmestres c'est de droit.  Chaque terme a son importance, et donc ici c'est une prise d'acte.  Et donc c'est Virginie Gonzalez, et le conseil communal prend acte.  C'est elle puisqu'elle est la deuxième en voix de préférence sur la seule liste du pacte de majorité, le groupe PS avec 14 élus au soir des élections."

Nous avons eu le cabinet du ministre des pouvoir locaux, Christophe Collignon, qui, à ce stade, attend le recours avant de pouvoir se prononcer. Et puis comme une surprise n’arrive jamais seule, Hadrien Polain, du groupe AJC, a déposé une enveloppe à Virginie Gonzalez

"Vous passez bourgmestre, on vous soutient si on peut travailler avec vous, trois des 4 (les exclus) en qui nous avons une confiance, bien plus qu'au reste du collège, ils redeviennent échevins, et ça marche"

"Réellement, rétorque Virginie Gonzalez, je ne peux pas répondre à cette demande, d'autant que je dois consulter mon groupe.  Nous sommes une équipe de 10 personnes soudées et cette demande ne s'adresse qu'à une seule personne."

Tout ce cirque nous ramène au même point qu’avant, Philippe Tison a démissionné, Virginie Gonzalez n’a pas prêté serment, la commune d’Anderlues est donc sans bourgmestre. Enfin presque, puisque Philippe Tison le reste contre sa volonté en attendant qu’une solution soit trouvée.

La saga continue, même George Martin et ses Game of Thrones n’auraient pas pu faire mieux. 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept