Aller au contenu principal

Aquascope Virelles: la nature vous ouvre de nouveau ses portes

L’Aquascope de Virelles vient de rouvrir ses portes. Les deux mois de confinement ont laissé des traces: plus de 100 000 euros de pertes estimées et près de trois quart du personnel en chômage temporaire pendant la période de fermeture. Depuis hier, et tout ce week-end, ainsi que le week-end de Pentecôte, ce petit paradis de nature est de nouveau ouvert au public. Un test pour voir si une ouverture plus permanente est possible.

 

Premiers visiteurs après deux mois de fermeture

Ce sont les premiers visiteurs du jour. Après deux mois de fermeture pour cause de confinement, l’Aquascope est sorti de son hibernation. Un réveil tout en douceur, mais aussi très surveillé. L’équipe a décidé de commencer par ouvrir ce week-end et les trois jours du week-end de pentecôte, de 11 heures à 17 heures. Avec, évidemment, toutes les précautions d’usage. Et le nombre de visiteurs par jour n’est a priori pas limité puisque le site est immense. Il faut simplement réserver et choisir si on vient le matin ou l’après-midi.

« On aime bien venir ici, témoigne l’un des premiers visiteurs de ce matin. Mais on trouvait étonnant qu’on ne puisse pas se promener dans la nature, alors qu’on peut se promener dans les grands magasins. On l’attendait vraiment, même si ce n’est pas forcément la période la plus active, mais c’’est très intéressant toute l’année, en fait. Pour l’instant, il y a des cygnes, toutes sortes de canards et d’oies, des bernaches, et va continuer à découvrir au fil de la balade. »

 

« C’est une vraie nursery pour les oiseaux en ce moment

« C’est vrai, renchérit Anne Sansdrap, de l’Aquacole Virelles, que pendant deux mois, il n’y a pas eu beaucoup de dérangement sur le site, puisqu’il n’y avait ni visiteurs ni classes vertes. Il y a donc plein de choses à observer pour le moment. Il y a un couple de cigognes blanches qui niche au milieu de l’étang avec quatre grands jeunes qu’on peut observer, ds nids de hérons, un nid de cormoran, des nichées de canards colvert, et bien d’autres. »

Et en plus, il y a des nouveautés. Un nouveau film est proposé aux visiteurs en petits groupes. Et une pataugeoire pour oiseaux permet de les observer à travers un miroir sans tain. Le CREAVES qui vient en aide aux animaux blessés, lui, est fermé, mais des conseils sont toujours donnés par téléphone.

 

Les visiteurs sont attendus avec impatience

L’Aquascope ouvrira donc ce week-end d’Ascension et celui de Pentecôte, puis fera le bilan et décidera, au vu des futures directives gouvernementales s’il convient de rouvrir plus durablement et comment. Après cette période plus que difficile.

« On s’attendait à un printemps exceptionnel, conclut Anne Sansdrap, avec plein de classes vertes, de visites scolaires et de groupes en tous genres. Mais aussi avec des événements, des animations, des formations, des stages et des inaugurations. Et tout s’est écroulé, comme chez tout le monde dans le secteur touristique. Donc on espère un redémarrage. Le bon moyen pour nous soutenir, c’est de venir nous voir. »


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept