Aller au contenu principal

Carnaval de Charleroi : Voici ce que la Ville prévoit

La décision est tombée hier : le carnaval de Charleroi n'aura pas lieu de manière traditionnelle, mais bien autrement. Évidemment, pas de grands cortèges ni de foule,  mais le brûlage du Corbeau et de toutes vos Idées Noires aura bien lieu ! Babette Jandrain, échevine des Fêtes et du Folklore de Charleroi, fait le point. 

Ce n’est pas encore cette année que les Carolos pourront revivre pleinement leur carnaval. Pas de cortège le mardi gras, pas de foule dansant au rythme des tambours. Mais le folklore local vivra quand même cette année, encore une fois autrement. 

« On travaille, comme on le fait depuis 2 ans, sur des plans B et des plans C afin de permettre à toutes festivités de se faire. Je pense que les citoyens ont besoin de revivre, ça fait 2 ans que nous sommes confinés. On a maintenant l’avantage d’avoir un baromètre qui annonce l’évolution des mesures. Du côté de Charleroi, on met sur la table toutes les possibilités en fonction des évolutions, donc ça peut changer d’une semaine à l’autre », explique Babette Jandrain (PS), échevine des Fêtes et du Folklore de Charleroi.

Le but est de permettre aux Carolos de pouvoir sortir et de revivre malgré la crise sanitaire. 

 

Les gilles : en discussion 

Concernant les sociétés folkloriques, notamment les gilles, les soumonces continuent, mais rien n’est encore sûr pour le mardi gras, la Ville y travaille. 

« Nous n’avons pas encore tranché sur un plan B pour le Jour J. On y travaille, mais ça dépend de toute une série de mesures. On va voir avec eux ce qui est possible de faire, mais la seule chose que je peux confirmer, c’est qu’un grand cortège carnavalesque comme on l’a connu avec des centaines de personnes, ça n’aura pas lieu », poursuit Babette Jandrain. « On doit voir avec les présidents des différentes sociétés ce qu’ils ont imaginé. On tentera de les mettre en avant quoi qu’il arrive, évidemment, mais toujours dans le respect des mesures sanitaires. »

D’ici là, tout peut évidemment évoluer.

Le Corbeau et vos Idées Noires brûleront ! 

Mais une chose est sûre : le Corbeau et vos Idées Noires brûleront bel et bien ! Et si l’année dernière, les Carolos n’avaient assisté à cette tradition que via leur écran de télévision, cette fois, ils pourraient voir le Corbeau brûler sur place

« La récolte des Idées Noires va commencer début février, par les Brèyôs qui les récoltent chaque année. Un spectacle pyrotechnique sera mis en place pour que le Corbeau puisse brûler, pour que l’histoire puisse continuer et pour supprimer ces mauvais sorts de toute l’année qui sont mis par Idées Noires dans le Corbeau. On va plus loin que l’an passé où c’était à huit clos, cette année l’idée est de l’organiser, sur base du CST par exemple, afin de toucher un plus grand nombre de Carolos », conclut l’échevine. 

Les choses se mettent doucement en place pour que les Carolos vivent quand même ce carnaval. Même s’il a lieu autrement, le folklore vivra, un peu plus que l’année derrière, et un peu moins que l’année prochaine, tout le monde l’espère. Alors, en attendant, préparez-vous à brûler vos Idées Noires, elles risquent d’être, comme en 2021, assez nombreuses

 

Apolline Putman


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

 
Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept