Aller au contenu principal

Covid-19: les personnes aux soins intensifs ne sont pas vaccinées

Focus sur les chiffres relatifs au Covid-19 dans notre région et le statut vaccinal des personnes hospitalisées. Un constat interpellant, qui prouve que la majorité d'entre-elles qui se trouvent aux soins intensifs, sont des personnes non-vaccinées et que celles alitées dans des lits normaux, sont des seniors n'ayant pas encore reçus leur 3ème dose ou des personnes qui présentent des facteurs de commorbidité.

Une évolution de 53% de cas confirmés et d'hospitalisation en 7 jours

Les derniers chiffres de Siansano le prouvent, les contaminations liés au Covid-19 sont en hausse dans notre pays et la région de Charleroi n’y échappe pas. Une situation, qui inquiète les professionnels de la santé.

Bulletin épidémiologique du 21 octobre 2021

« Il y a clairement une augmentation du nombre de cas de Covid-19 dans notre région, depuis la fin de la semaine dernière. Il faut savoir qu’à Charleroi, le taux de vaccination est égal à celui de Liège (72% de la population), ce qui inférieur au reste du pays », affirme Manfredi Ventura, le directeur médical du GHDC.

Zoom sur le statut vaccinal des personnes hospitalisées 

Et pour comprendre cette situation, il est important de se pencher sur le statut vaccinal des personnes hospitalisées.

« Aujourd’hui, il y a 35 personnes hospitalisées à la suite d’une infection au Covid-19, dont 4 se trouvent aux soins intensifs. Parmi celles-ci, toutes sont non-vaccinées. Chez les autres patients, ils sont tous vaccinés, mais ceux-ci sont font partie des seniors ou des personnes porteuses de facteurs de comorbidité ou des personnes présentants . Dès lors, il est important pour ces deux groupes de se faire injecter rapidement une nouvelle dose de vaccin », ajoute Manfredi Ventura.

Les gestes barrières restent primordiaux

Une tendance confirmée du côté des hôpitaux de l’ISPPC et de l’hôpital de Lobbes, même si les chiffres sont moins importants. (8 patients hospitalisés, dont 3 aux spins intensifs pour le premier et 5 patients hospitalisés, dont 1 aux soins intensifs pour le deuxième). D’où la nécessité de respecter les gestes barrières. 

« Une nouvelle fois, il est primordial de porter le masque et de se laver les mains régulièrement. Comme le ministre de la Santé l’a confirmé, nous entrons dans une 4ème vague, même si nous n’allons jamais connaitre une situation similaire à ce que nous avons connu dans le passé », conclut Manfredi Ventura. 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept