Aller au contenu principal

Des mesures de soutien à l'Horeca suite à la fermeture d'un mois

Des mesures de soutien à l'Horeca suite à la fermeture d'un mois

Vendredi, le gouvernement fédéral a annoncé que les bars et restaurants devront fermés leurs portes à partir de lundi 19 octobre pour une durée d'un mois avec une réévaluation de la situation dans deux semaines. Un véritable coup dur pour le secteur qui a déjà beaucoup souffert de la 1ère vague. Le ministre des Indépendants a annoncé que des aides allaient être proposées pour un montant de 500 millions d'euros.

David Clarinval, le ministres indépendant, a annoncé des mesures de soutien pour l'Horeca suite à l'annonce de la fermeture par le fédéral. Une enveloppe de 500 millions d'euros a été débloquée pour compenser cette fermeture. Un premier montant de 400 millions d'euros sera dégagé et un deuxième montant de 100 millions d'euros pourra suivre. 

Voici les quatre grandes mesures : 

Le doublement du droit passerelle

Pour rappel, le droit passerelle est un soutien financier pour les indépendants qui ont des difficultés suite à la crise sanitaire. Cette aide qui s'élève à 1614 euros pour les indépendants (avec charge de famille) et à 1291 euros pour les isolés sera doublé. Cela concerne l'Horeca mais également le secteur événementiel et forain. 

Prolongation du droit passerelle de reprise

Le droit passerelle de reprise est prolongé jusqu’à la fin de l’année. Il est du même montant que le droit passerelle et devait initialement se terminer fin octobre. Il est destiné aux entreprises contraintes de fermer et ayant subi un impact suite à cette fermeture et à ceux ayant repris leurs activités mais qui n'ont pas retrouvé leur rythme d'avant la crise. 

L'exonération des cotisations ONSS

Les entreprises du secteur Horeca employant du personnel ne devront pas payer les cotisations sociales durant un trimestre. Il s'agit pas d'une exonération complète. 

La prime de fin d'année prise en charge par l'Etat 

Enfin, le fédéral a assuré qu'il prenait en charge la prime de fin d'année pour les salariés ayant connu des périodes de chômage économique dans le secteur Horeca. Un avantage qui ne sera pas octroyé à ceux qui ont continué à travailler normalement. 

Des mesures qui aideront peut-être un peu. Toujours est-il que cette fermeture est un véritable coup dur pour le secteur de l'Horeca. Un coup dur financier mais également moral. 

Pour revoir notre reportage du samedi 17 octobre sur l'Horeca et les nouvelles mesures : 

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept