Aller au contenu principal

IFAPME : 2000 euros pour se former dans le secteur de la construction

IFAPME : 2000 euros pour se former dans le secteur de la construction

Dans le cadre des mesures liées au Plan de Reconstruction de la Wallonie, le Gouvernement wallon octroie une prime de 2000€ et un Passeport Drive aux apprenants et apprenantes dans les formations des secteurs de la Construction, de l'Electrotechnique et du Bois de l’IFAPME.

Le Gouvernement wallon veut booster les formations en alternance de l’IFAPME dans les métiers de la Construction, de l'Electrotechnique et du Bois pour se faire les stagiaires pourront avoir accès à :

  • Prime maximale de 2000 € fractionnée sur 3 ans. Celles et ceux qui ont entamé la première année ont droit à la totalité (2000 € sur le parcours de formation de 3 ans). Mais ceux qui ont déjà entamé leur cursus ne sont pas oubliés.  Ceux qui sont en deuxième bénéficieront de 1400 € (sur 2 ans) et ceux qui sont en dernière année de 700 €. La prime annuelle est exonérée d’impôts. La liste des formations concernées ainsi que les conditions et modalités d'octroi sont à retrouver sur le site web de l’IFAPME.
  • Le Passeport Drive Construction : un chèque permis de conduire pour faciliter la mobilité des apprenants et apprenantes en alternance de minimum 17 ans. Cette aide est valable pour le permis B (voiture) ou le permis AM (cyclomoteur). Les auto-écoles souhaitant participer à l’action sont appelées à se manifester jusqu’en février. Les équipes de l’IFAPME communiqueront ensuite les modalités pratiques à chaque apprenant ou apprenante concerné.e.

Des mesures IFAPME activées dès septembre

Dès la rentrée de septembre, l’IFAPME a également adopté une série de mesures :

  • Le remboursement du minerval pour les formations d’adultes des filières de la Construction, de l'Electrotechnique et du bois.
  • Les frais de scolarité des apprentis et apprenties sont pris en charge par l’IFAPME. Retrouvez les conditions et la liste des métiers concernés sur www.ifapme.be/reconstruction.
  • Un coaching intensifié par les Référents IFAPME pour les apprenants et apprenantes en alternance qui s’engagent dans la dynamique du Plan de Reconstruction de la Wallonie.
  • De nouveaux parcours par modules en formations d'adultes : c'est-à-dire qu'après chaque année de formation, les apprenants et apprenantes ont la possibilité d'obtenir un certificat attestant de la maîtrise des compétences acquises. Au terme du parcours complet de formation, un diplôme IFAPME homologué est délivré.

Pour bénéficier de l’ensemble de ces incitants, les apprenants inscrits en alternance dans ces filières devront totaliser un minimum de trois mois de stage en entreprise avant le 30 septembre 2022.

Une offre large de formations IFAPME

Des voiries aux bâtiments, des constructions traditionnelles en béton aux nouveaux bâtiments en structures bois. 

Du gros œuvre au parachèvement en passant par l’isolation et la performance énergétique des bâtiments. 

Du sol au plafond, des techniques traditionnelles aux technologies numériques, des métiers du patrimoine à la mise en œuvre de matériaux innovants ou biosourcés…

Au total, c’est une quarantaine de formations dans le secteur de la Construction, de l'Electrotechnique et du Bois que propose l’IFAPME. Il y en a donc pour tous les goûts et toutes les orientations, avec à chaque fois, la satisfaction de voir son travail prendre forme concrètement.

Rappelons que le secteur a également décidé d’augmenter de 100 € par mois la rétribution perçue par les apprenants IFAPME auprès de leur entreprise de stage.

Pour le Ministre de l’Economie et de l’IFAPME Willy BORSUS :

« Avant la crise, le secteur de la construction occupait environ 135.000 salariés en Wallonie, soit 13% de l’ensemble des postes salariés wallons.  La Confédération estime par ailleurs que près de 5.000 travailleurs supplémentaires seront nécessaires pour l’exécution du Plan de relance (notamment pour la rénovation énergétique du bâti en Wallonie), ainsi que pour la reconstruction suite aux terribles intempéries de cet été. Or, le secteur connaît une situation de pénurie de main-d’œuvre qualifiée, ce qui signifie que la construction offre toujours de belles perspectives d’embauche pour les jeunes, dans plusieurs métiers d’avenir, tant à court terme qu’à long terme. »


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

 
Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept