La rentrée scolaire peut aussi être éco-responsable, mode d'emploi !

par
|

La rentrée scolaire qui s'annonce pourrait vous coûter cher. L'an dernier il fallait compter en moyenne par enfant 255€ en primaire, et 428€ en secondaire. A moins que vous ne choisissiez de passer la frontière où les prix outre-Quiévrain sont nettement plus intéressant. Autre solution, plus écologique celle-là, choisir le seconde main ou le durable avec des fournitures de créateurs de chez nous. Pour cela, une solution franchir la porte de la boutique de Roxane installée à Marcinelle depuis 4 mois. 

En réalité, cela fait deux ans que Roxane propose du matériel de seconde main. Durant le covid, avec une amie, elles ont réfléchi à un autre moyen de gagner leur vie, dans un projet qui correspondait mieux à leurs modes de vie et à leurs souhaits. Saptriskids est né d'abord à Charleroi et depuis 4 mois, il renait à Marcinelle

"Sapriskids, est une boutique de consommation responsable. Donc il y a une boutique physique et il y a un e-shop, nous avons diverses branches d'activités, avec tout un volet seconde main, où vous retrouvez des vêtements de 0 à 12 ans en plus de la maternité, de la puériculture et des jeux. Nous avons une activité jeux où là nous proposons à la location des jeux neufs que nous avons acquis sur base de l'expérience professionnelle de Cécile qui est logopède. Et enfin, nous avons aujourd'hui plus d'une trentaine de créateurs exclusivement belges qui travaillent avec nous."

En faisant le choix de la seconde main, selon Roxane, le consommateur est maître de son budget

"Nous vendons jusqu'à 60 - 70% du prix neuf, donc c'est d'office moindre. Par contre, il est sûr que si vous partez sur des marques comme IKKS, Catimini etc, vous allez peut être payer le prix d'un neuf chez Tape à L'oeil ou Okaïdi, mais vous n'aurez pas la même, la même marque."

Et on y trouve de tout 

Que ce soit en seconde main ou en mode création originale, on trouve de tout chez Sapriskids. Avec des créations qui permettent aussi aux enfants de bien commencer leur éducation éco-responsable. 

pac

"Dans nos créateurs, on a aussi Cléo qui propose des pack à snacks des emballages à tartines et ils sont situés ailleurs dans la boutique, mais on a aussi des recouvre-cahiers lavables, donc en tissu, et qui du coup, peuvent durer pendant toute la scolarité de l'enfant."

La boutique propose aussi des essuie-tout en tissu, de chez "la renarde" en coton lavables à 60 degrés. De jolis essuie-tout à glisser dans le cartable de votre enfant avec d'un côté des motifs colorés et de l'autre un coton tout doux pour le confort des enfants. 

Acheter ou se délester 

Si vous avez un cartable en bon état, vous pouvez aussi le réutiliser ou aller le porter chez Sapriskids, pour en offrir un nouveau à votre enfant. Car si l'on peut acheter des vêtements, on peut aussi se délester pour en faire profiter d'autres dans cette boutique. 

"On avait fait un appel à cartables, donc on a quelques cartables, sacs, lunchs, etc qui sont disponibles."

Et si vous n'êtes pas adepte du seconde main, les produits proposés par les créateurs de la boutique ont l'avantage de l'originalité mais aussi de la durabilité.

"Dans le pire des cas, s'i n'y a pas une seconde main pour vous, vous pouvez vous retourner vers ça. On a quelques plumiers en seconde main et aussi on a une autre créatrice qui nous en confectionne."

Et puis pour motiver bambins et ados, il y a LA nouvelle tenue pour le jour de rentrée. Chez Roxane, vous n'aurez pas à choisir entre une rentrée en mode été ou automne, vous pourrez choisir les deux.

"Et donc là, clairement, il y a de quoi, de quoi être conquis. Et un des avantages, c'est que peu importe le temps comme nous, on a toujours les quatre saisons qui sont disponibles. Qu'il y ait grand soleil ou qu'il fasse très venteux, vous saurez trouver la tenue idéale pour vos enfants à la rentrée."

Bien mieux installées que dans le centre ville

Les deux jeunes femmes à l'origine de ce projet, n'avaient jamais tenu de boutique. Or en centre ville, l'expérience s'est avérée compliquée. 

"Nous sommes bien mieux ici à Marcinelle, nous n'avions jamais tenu de commerce ni l'une, ni l'autre et nous ne nous rendions pas compte des difficultés. Nous avions par exemple des colonnes dans notre commerce, celles-ci étaient idéale pour les personnes mal intentionnées et nous avons subi de nombreux vol. Nous avions également des soucis de voisinage dans l'immeuble, enfin les charges sont insupportables, le précompte immobilier à Charleroi, c'est une horreur."

A Marcinelle, la communauté créée autour du magasin a suivi, outre les problèmes énoncés plus haut, le stationnement est beaucoup plus aisé et l'environnement également plus paisible. 

Roxane retrouve dans sa nouvelle boutique la sérénité qu'elle recherchait dans ce nouveau défi. 

Découvrez la communauté Sapriskids sur Instagram :

https://www.instagram.com/sapriskids/

 

Recommandations

Image
Mont-sur-Marchienne: une enquête est ouverte suite à un décès suspect

Mont-sur-Marchienne: une enquête est ouverte suite à un décès suspect

Selon une information rapportée par nos confrères de la DH, la quiétude de la rue Napoléon Lejong à Mont-sur-Marchienne a été pour le moins chamboulée vendredi soir par la présence des véhicules de police et de secours. Malheureusement, un habitant âgé de 65 ans a été découvert sans vie à son domicile.
Image
Rappel d'herbes de Provence de la marque Cigalou

Rappel d'herbes de Provence de la marque Cigalou

Les épices "Herbes de Provence" de la marque Cigalou sont rappelées par l'entreprise Antartic 2, indique la société Mestdagh, acteur de la grande distribution en Wallonie et à Bruxelles, dans un communiqué vendredi. Leur teneur en alcaloïdes pyrrolizidiniques (AP) serait trop élevée.
Image
Insécurité routière : Appel à une cohabitation responsable avec les cyclistes

Insécurité routière : Appel à une cohabitation responsable avec les cyclistes

Selon les dernières observations de l'Agence wallonne pour la Sécurité routière (AWSR), la moitié des cyclistes wallons expriment un sentiment d'insécurité lorsqu'ils circulent sur les routes, principalement en raison des problèmes de cohabitation avec les usagers motorisés. Alors que le printemps s'installe et que le nombre de cyclistes sur les routes augmente, l'AWSR lance un appel à une meilleure prise de conscience et à un partage de la route plus responsable.
Image
Des étudiants de l'IUT de Nancy découvrent le chantier du métro M5 à Charleroi

Des étudiants de l'IUT de Nancy découvrent le chantier du métro M5 à Charleroi

Ce matin, une délégation de 30 étudiants de l'université IUT de Nancy, en France, a pris la route en direction de Charleroi pour une visite spéciale. Leur destination ? Le chantier du métro M5, un projet d'envergure dans la région.
Image
La Praye Sud, un potentiel exploitable

La Praye Sud, un potentiel exploitable

Le Port Autonome de Charleroi (PAC) introduit en partenariat avec Igretec une demande de révision du plan de secteur sur le site de la Praye Sud. En effet, une telle révision permettait d’y introduire une zone d’activité économique mixte et des espaces verts.
Image
Les Élus français soutiennent la finalisation de la RN54

Les Élus français soutiennent la finalisation de la RN54

La RN54, avec son tronçon manquant entre Lobbes et Erquelinnes, est devenue le symbole d'une coopération transfrontalière essentielle entre la France et la Belgique.
Image
Asile et migration: manifestation à Jumet contre le futur Centre fermé

Asile et migration: manifestation à Jumet contre le futur Centre fermé

Comme vous avez pu le voir ce mercredi en direct dans notre JT, une manifestation a eu lieu à l’endroit où devrait se situer le nouveau Centre fermé à Jumet. Ce rassemblement fait écho à la grande réforme de la politique migratoire votée au Parlement européen.
Image
A Thuin, le parc de l'administration est désormais rebaptisé "parc Paul Furlan"

A Thuin, le parc de l'administration est désormais rebaptisé "parc Paul Furlan"

Il y a un an, la ville de Thuin apprenait le décès du bourgmestre qui a été à la tête de leur ville durant près de 20 ans, à savoir Paul Furlan. Cette disparition tragique aura marqué toute une population dont une partie est d'ailleurs venue aujourd'hui dans l'enceinte de l'Hôtel de Ville de Thuin afin de lui rendre hommage un an après son décès. Le parc, côté Rempart du nord, portera désormais le nom de Paul Furlan. 
Image
3 nouveaux partenariats internationaux pour l’EU Biotech Campus

3 nouveaux partenariats internationaux pour l’EU Biotech Campus

Ça bouge du côté de l’EU Biotech Campus à Gosselies, ce véritable centre de formation constante qui voit doucement le jour dans le cadre du plan de reprise et de résilience européen.
Image
Le site des Calcaires de la Sambre coopère avec le domaine du Blanc Caillou

Le site des Calcaires de la Sambre coopère avec le domaine du Blanc Caillou

Depuis peu, les Calcaires de la Sambre, situé à Landelies, coopèrent avec le Domaine du Blanc Caillou grâce à l'installation de vigne sur 1.5 hectare du site. Cette carrière de près de 2 siècles propose deux types de calcaires, l’un pour le civil et la seconde pour des activités industrielles.
Image
L'asbl Le Corto peut poursuivre provisoirement ses activités, selon le tribunal du Travail

L'asbl Le Corto peut poursuivre provisoirement ses activités, selon le tribunal du Travail

L’asbl Le Corto a remporté une petite victoire contre l’AViQ. Le 5 avril, le tribunal du Travail du Hainaut a en effet jugé insuffisant le délai de trois mois de préavis laissé à l’institution pour mettre fin à son activité.
Image
Nouveau concept à Lobbes : des escape rooms itinérants

Nouveau concept à Lobbes : des escape rooms itinérants

Une nouvelle forme d’escape room débarque dans la région. Les gérants de l’Emporium à Lobbes, un magasin de jeux de société/salon de thé, ont importé cet escape room dit « nomade » chez nous.
Image

Fin de l'information judiciaire concernant l'ancienne direction de BSCA

Le parquet de Charleroi a indiqué lundi en début d'après-midi la fin de l'information judiciaire concernant des versements illégaux (warrants) versés à des membres de l'ancienne direction de Brussels South Charleroi Airport (BSCA), confirmant une information publiée par Lpost.
Image
BSCA: Air Arabia débarque à Charleroi !

BSCA: Air Arabia débarque à Charleroi !

A dater du 21 juin 2024, Air Arabia Maroc lancera deux vols hebdomadaires à destination d’Oujda, depuis le tarmac du B.S.C.A. La compagnie aérienne effectuera cette ligne avec ses Airbus A320, d’une capacité de 180 sièges.
Image

Fleurus: La Ville lance un appel aux producteurs et artisans de la région

La Ville de Fleurus organise la 6ème édition de son marché des producteurs locaux. L’occasion de mettre un coup de projecteur sur les pépites locales !