Aller au contenu principal

Théâtre de l’Ancre : « Robin et Marion », l’éveil du désir chez les adolescents

Du 13 au 15 octobre, le Théâtre de l’Ancre vous propose de découvrir Robin et Marion au Centre de délassement de Marcinelle. Une fable cruelle et poétique du Québécois Étienne Lepage qui traite l’éveil amoureux et sexuel des adolescents. Un spectacle revisité par le Darouri Express. 

Quand l’éveil du désir chez les ados fait l’objet d’un spectacle, ça donne : Robin et Marion. Ce spectacle, inspiré d’une pastourelle médiévale, décortique le sujet avec humour. 

« C’est l’histoire de quatre adolescents qui vivent à la campagne. Ils vont s’échapper discrètement de chez eux pour se retrouver dans la forêt, la nuit, afin de tenter de vivre leur première soirée amoureuse, leur première nuit d’amour », raconte Thomas Delphin-Poulat, alias « Robin ».

 

Amour, passion et pulsion 

Ce spectacle scrute la confusion entre amour, passion et pulsion qui hante les adolescents. La particularité, c’est que le public sera installé sur scène, au plus proche des comédiens.

« Ce n’est pas une forme classique puisque c’est en quadri-frontal. C’est comme un ring de boxe : les acteurs sont au centre et le public encadre le spectacle. On a choisi de faire ça pour que les spectateurs fassent partie de la pièce. On essaye de les intégrer aux thématiques que nous traitons », explique Thomas Delphin-Poulat.

« Ça ouvre au débat sur plusieurs choses : comment gérer la frustration quand on veut de quelqu’un qui ne veut pas de nous ? Et le consentement ? Ça pose également la question des rapports genrés : comment ça va se passer la première fois, etc. », ajoute Camille Husson, alias « Marion ».

 

Un débat très actuel

Entre le besoin d’aimer et celui d’être aimé, entre cruautés et dialogues poétiques, ce spectacle soulève des questions très actuelles.

« Je trouve que c’est très important, car nous sommes encore fort enfermés dans des clichés sur les relations amoureuses et sexuelles. Les films pornos et les films romantiques alimentent énormément les esprits. On s’attend à des choses, et on n’est pas dans une vraie rencontre avec l’être humain en face de soi. On est dans des projections de comment on est censé se comporter. Ce sont des clichés qu’il est nécessaire de déconstruire aujourd’hui », affirme Camille Husson.

 

Pour découvrir ce spectacle et retomber, peut-être, au cœur de vos tourments d’adolescents : rendez-vous ici. 

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept