Aller au contenu principal

Un calendrier qui reprend des images de Charleroi hier et aujourd’hui

C’est de saison. Les calendriers 2022 fleurissent un peu partout. Et parmi eux, il en est un qui est dédié à Charleroi d'hier et d'aujourd’hui. Pour chaque mois, on retrouve une carte postale ancienne et une photo d’aujourd’hui prise au même endroit. Il est l’oeuvre d’un carolo d’origine expatrié à Tournai. Et on le trouve dans une quinzaine de librairies carolos.

Un pan d’histoire de Charleroi en photos

Le Passage de la Bourse, c’était l’un des endroits inévitables pour des photos de calendrier sur les lieux emblématiques de Charleroi avant et maintenant. Didier Lemaire, carolo d’origine l’a choisi pour décembre, sur base d’une carte postale prêtée par Etienne Grandchamps, le bouquiniste du Passage de la Bourse.

«C’est lui qui a relu mes commentaires, explique Didier Lemaire, le créateur du calendrier. Et en plus, il m’a prêté une carte postale ancienne qui est celle de décembre et qui montre le Passage de la Bourse. Et j’ai fait une photo au même endroit avec un éclairage automnal. »

Didier Lemaire est carolo d’origine. Il a passé sa jeunesse dans la métropole avant d’émigrer à Tournai. Il n’a donc pas eu trop de mal à se reconnaître dans les lieux emblématiques carolos.

Charleroi a bien changé

« Beaucoup de choses ont changé, se souvient Etienne Grandchamps, bouquiniste au Passage de la Bourse. Beaucoup de rues n’existent plus. D’autres ont été créées, la Sambre ne passe plus au boulevard Tirou comme il y a 80 ans. Des bâtiments ont été aplatis. Et d’autres ont surgi. »

Dans ce calendrier, on retrouve entre autres: la Basilique, l’UT, le boulevard Tirou ou la place Buisset, hier et aujourd’hui.

« Entre 1914 et maintenant, la ville a énormément changé. Et ça se voit vraiment en comparant les images un siècle après », ajoute encore le créateur du calendrier. 

Et ce calendrier reprend aussi des numéros de téléphone utiles, et un agenda culturel sportif et folklorique. Mais il met surtout en valeur notre patrimoine local.

Il reste énormément de matière pour de prochains calendriers

Les cartes postales anciennes et les photos reprises dans ce calendrier sont révélatrices de lieux incontournables de Charleroi. Mais il reste encore de très nombreux lieux à exploiter pour de prochaines éditions.

« Il est vrai que j’ai encore une réserve de cartes postales et de vieilles photos de Charleroi qui nous permettra encore, Didier et moi, de faire des calendriers encore pendant six ou sept cent ans », ajoute Etienne Grandchamps.

D’ici là, douze photos et douze cartes postales nous accompagneront un an entre passé et présent.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept