Aller au contenu principal

Un jour de Carnaval (2019): l'apothéose

Un jour de Carnaval (2ème partie) : Voyez nos idées noires s'envoler en fumée

Retour au Carnaval de Charleroi pour le jugement du Corbeau, le rondeau final et le brulage du Corbeau et des idées noires

Au revoir les idées noires

Le Carnaval de Charleroi marque le passage entre les saisons et observe une série de rituels pour appeler au retour des beaux jours. 

Notamment, grâce à la Grande Récolte des Idées Noires. Dès le début février, à l’Eden et chez certains de ses partenaires carnavalesques, on peut voir de grands sacs en jute décorés d’un corbeau ? Ceux-ci sont conçus pour recueillir les Idées Noires des Carolos, à savoir les maux qui les minent, les consument, plongent leur humeur dans un hiver sibérien… La bonne nouvelle, c’est qu’il est possible de s’en débarrasser. Pour ce faire, il suffit d'écrire ces idées noires, de les griffonner sur des bouts de papier ou les cartons de bière prévus à cet effet. Ensuite, il faut les glisser anonymement dans l’un des sacs prévus à cet effet ou les confier, le jour du Mardi Gras, aux Brèyauds chargés de récolter les Idées Noires durant la Grande Parade. Elles seront ensuite brûlées, en fin de Carnaval, histoire de faire table rase du passé et place au renouveau.

 

Les idées noires

 

Le procès du Corbeau

Pour que la magie opère et que toutes les Idées Noires partent en fumée, il faut être présent durant tout le cérémonial . Le Carnaval de Charleroi, en effet, ce n’est pas seulement un cortège qui déambule au cœur de la ville haute, c’est aussi un rondeau, place du Manège, suivi du jugement du Corbeau. Conçu par l’artiste Loeïz Le Guillerm et fabriqué lors de la Grande Fabrique du Carnaval. Ce bonhomme hiver cristallise pour les Carolos ce passage symbolique de l’hiver au printemps. 

 

Revoir la 1ère partie d'Un jour au Carnaval: le cortège 

Retour à la page UN JOUR DE CARNAVAL

 

 


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X