Aller au contenu principal

Charleroi: Des solutions pour les SDF en période Covid

Au niveau social, le CPAS de Charleroi a mis en place une structure spéciale pour accueillir les SDF pendant cette période de crise. Un abri de 60 lits sur le Parc des Sports a vu le jour, et des structures d’isolement sont prévues pour les sans-abris infectés. Et parallèlement, le Relais Social remet des SDF au logement. Des initiatives complémentaires .

 

Un abri de nuit au Parc des Sports

Depuis le 21 mars, le CPAS a regroupé ses trois abris de nuit ici, sur le Parc des Sports. Une mesure spéciale pour cette période de confinement. 60 places spécialement créées pour cette période de crise. Les distances sociales sont respectées entre les lits. Les douches, les toilettes et une cafétéria sont à disposition.

« La seule différence, explique le président du CPAS de Charleroi, Philippe Van Cauwenbeghe, c’est qu’ici, nous avons une vingtaine de places en plus que d’habitude puisqu’on est sortis de la période hivernale, mais qu’on a gardé la même capacité qu’en hiver. C’est plus simple de tout gérer sur le même site. Mais il y a des mesures spécifiques. On prend la température de chaque personne quand il rentre. On fait appel au médecin du Relais Santé quand c’est nécessaire. »

 

Peu de SDF décelés Covid 19

Au début de la crise, on craignait une grande contamination chez les SDF. Des mesures ont donc été prises.

« On a des petites maisons qui ont été aménagées avec des lits et des cuisines, pour pouvoir confiner les personnes qui seraient suspectées d’être atteintes du Coronavirus, selon l’avis du médecin, poursuit le président du CPAS. Et on avait aussi réquisitionné avec le bourgmestre, l’internat de la Garenne. Il y avait trente places au cas où on aurait eu une épidémie parmi les SDF. »

Et on en est loin puisque seuls cinq SDF ont été suspectés d’être infectés et ont du être confinés une semaine.

 

Le Relais Social remet des SDF au logement

Le CPAS collabore aussi avec le Relais Social qui vient de débuter un programme de remise au logement de sans-abri. Le Relais Social a pris en gestion trois logements du Fonds du Logement. Deux projets de colocation, d’abord avec des personnes qui étaient hébergées à la maison d’accueil L’Ilot et à l’Hôtel Social.

« L’idée dans ce projet, détaille Laurent Ciaccia, le Capteur Logement du Relais Social, c’est de désengorger un maximum les structures d’accueil. Notre but est donc de remettre au logement un maximum de personnes. Les personnes relogées peuvent rester six mois mais le Relais Social leur procure un accompagnement pour retrouver un logement plus définitif. Et le troisième logement pourrait être destiné à des personnes ou des familles suspectées de Coronavirus et qui pourraient éventuellement y être confinées. »

Un projet qui se réfléchit pour l’instant aussi avec le CPAS de Charleroi. Une démarche complémentaire avec celle développée dans les abris de nuit.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept