Aller au contenu principal

Chimay: l’Armistice fêté en compagnie de militaires de Verdun et Florennes

Le 11 Novembre, on célèbre un peu partout en Belgique l’Armistice, l’accord qui a mis fin aux combats de la Première Guerre Mondiale et reconnaît la victoire des Alliés. A Chimay, à cette occasion, le souvenir des morts de la guerre est toujours célébré avec faste et émotion. En présence, cette année, d’un peloton de militaires de Verdun en France et d’une escadrille de Florennes dont Chimay est marraine depuis trente ans cette année.

Un Armistice au son de la cornemuse

L’accueil se fait au son de la cornemuse dès l’entrée du château de Chimay. Celle de la 1e Escadrille du 2e Wing de Florennes.

« La 1ère Escadrille a reçu des instructeurs écossais pendant la Première Guerre Mondiale, explique l’Adjudant Major Braekmeyn de la 1ère escadrille du 2ème Wing de Florennes. Et, en souvenir, elle a gardé le chardon écossais comme insigne de l’escadrille. Et comme je jouais de la cornemuse, elle m’a adopté. »

30 ans de marrainage

Une fois encore, le public et les autorités ont répondus présents pour célébrer le 101e anniversaire de l’Armistice. Et il y a en fait trente ans qu’a été signé l’accord désignant la Ville de Chimay comme marraine de la 1e escadrille du 2e Wing de Florennes.

Une commémoration pour la Paix

Autour des militaires de Florennes et Verdun, iIl y avait, bien entendu les autorités communales et militaires, mais aussi le Prince et la Princesse de Chimay et les autorités communales. Pour ce qui ressemble à une cérémonie militaire sans en être vraiment une. Les militaires accompagnent la commémoration.

Une commémoration qui a sillonné toute l’entité de Chimay. Pour se souvenir et honorer nos morts. Pour ne pas oublier non plus qu’un Armistice est un traité de Paix. Le 11 novembre reste donc aussi un vrai appel à cesser les guerres encore aujourd’hui.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept