Aller au contenu principal

la ligne BHNS en question au conseil communal de Charleroi

Conseil communal bien disputé hier entre majorité et opposition. Le masterplan de la Porte Ouest avec l'implantation du nouveau stade a suscité des reproches sur l'éventuel manque de consultation des riverains. L'avenir de Brutélé a aussi fait débat, ainsi que la dévolution des tâches de la propreté de la Ville à Tibi. Le budget communal et du CPAS pour lesquels la majorité compte surtout sur l'aide de la Région a aussi interrogé l'opposition. Mais le BHNS, le Bus à Haut Niveau de Service, est aussi revenu sur la table. Et surtout sa traversée de l'avenue Pastur de Mont-sur-Marchienne. On revient sur ce dernier débat de mobilité très tranché .

BHNS: le débat

BHNS. Quatre initiales simples qui veulent simplement dire Bus à Haut Niveau de Service. Quatre lettres qui ont créé le débat au Conseil Communal. Surtout pour son futur tronçon de l?avenue Paul Pastur de mont-sur-Marchienne. La conseillère C+, Anne-Sohie Défense, et le MR Nicolas Tzanetatos ont mis en cause la mobilité de ce bus, en terme de gain de temps et surtout pour le commerce local.

"On est en train de mettre à mal un vivier de Charleroi, s'exclame Nicolas Tzanetatos du MR, un poumon économique qui permet encore de combiner circuit court, commerce local et bien-être dans la métropole qu'est Charleroi. Partout ailleurs, c'est la catastrophe. (...) On a beau vouloir une mobilité alternative. Je suis d'accord. Je signe pour la BHNS. Mais pas si c'est pour créer un problème de mobilité sur les routes annexes et adjacentes à l'avenur Pastur. Et surtout pas pour créer un peu plus de chômage à Charleroi"

"Et bien évidemment, il y a toujours le problème du peu de riverains qui sont concernés et qui vont subir les reports de charge, rajoute Nicolas Gillard de Défi. Et je pense aux marcinellois de l'avenue Mascaux qui vont aussi avoir un désagrément à cause de ce report de charge."

"Les commerçants vont énormément souffrir, complète Thomas Lemaire du PTB.Tout ça pour un bus qui n'a pas une utilité extrême vu qu'il y a effectivement un bus qui passe toutes les dix minutes sur l'avenue Paul Pastur."

Et le conseiller socialiste Elio Paolini , par ailleurs commerçant mont-sur-marchiennois, en a a rajouté une couche.

"Tout simplement parce que l'avenue Paul Pastur est déjà desservie par le 70, le 170, le 173, et d'autres lignes, toutes les 11 minutes."

Des réunions tronçon de travaux par tronçons sont en cours pour se terminer mi-novembre, gérées par Espace Environnement sous l'oeill attentif de l'échevin.

" Nous avons bien entendu forte des commerçants dont on sent qu'ils sont dans une situation parfois fragile aujourd'hui, précise l'échevin Ecolo de la mobilité Xavier Desgain. C'est un élément qui a déjà bien été entendu et enregistré. (...) Y'a certaines parties du projet qui sont retravaillées en fonction ds remarques qui sont faites.D'ici la fin de ces réunions, il n'y aura as de demandes de permis. Ni pour la Nationale 5 ni pour l'avenue Pastur."

Le Bus à Haut Niveau de Service reste donc encore le Bus à Haut Niveau de discussion.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept