Aller au contenu principal

Tous à l’Uch! Vous pouvez demander que votre rue soit réservée aux enfants

Tous à l’Uch! Vous pouvez demander que votre rue soit réservée aux enfants

Comme la rue du Laboratoire devenue le Parvis des Enfants entre les entrées des écoles Cobaux et Vauban, il sera désormais possible de bloquer une rue, une place ou un autre espace public pour laisser les enfants jouer en toute sécurité. C’est le projet Tous à l’Uch!.

 

L’idée, c’est de laisser les enfants jouer dans la rue en toute sécurité

L’idée est en fait née au Royaume Uni. Et son nom (traduit en français) était « la rue réservée aux enfants ». Un projet convivial dont s’est inspirée Charleroi qui lance un appel à candidatures.

Chaque citoyen, groupe de citoyen, association ou comité de quartier  peut faire la demande pour qu’on bloque une rue ou une place de manière ponctuelle, un jour, un week-end ou tous les mercredis ou les samedis par exemple. Le temps d’une animation, d’un atelier, en toute sécurité, au cœur d’un quartier.

 

C’est un quartier qui pourrait se ressouder

Le but est de recréer un esprit de quartier, mais aussi une convivialité en permettant aux enfants de se ré-approprier l’espace public en toute sécurité puisque la circulation serait bloquée. Un retour un peu à une époque plus calme. C’est l’ATL, la Cellule Accueil Temps Libre de la Ville de Charleroi, qui coordonne le projet.

« C’est un peu comme on le faisait dans le temps, explique Cécile Laurent de la Cellule Accueil Temps Libre. A l’époque, les rues étaient pavées, il y avait peu ou pas de voitures, et les enfants d’un même quartier pouvaient jouer tous ensemble sur l’espace public. Et s’approprier leur quartier. »

 

Comment se porter candidat pour sa rue?

Les particuliers ou associations intéressées doivent contacter l’ATL qui fixera un premier rendez-vous pour une explication du projet et aider les demandeurs à remplir le formulaire de demande. Les projets doivent proposer des animations légères et gratuites pour les enfants. Une enquête de voisinage sera ensuite organisée.

« Il est important que ce soit un projet dans lequel tout le quartier se sentent impliqué, et pas un petit groupe au détriment de l’ambiance du quartier en question. », poursuit Cécile Laurent.

 

Une aide si le projet est accepté

Si le projet est accepté, c’est la Ville qui entamera les démarches avec la police administrative pour faire bloquer la rue le temps des animations prévues. Les rues où passent des bus, par exemple, ne pourront pas être fermées à la circulation.

L’ATL pourra mettre à à disposition des organisateurs des mallettes de jeux, mais aussi des barrières avec des pancartes « rue réservée aux enfants ». Mais la Ville pourra aussi donner des conseils pour créer des jeux légers, comme des marelles, par exemple.

Il est à noter que les organisateurs devront prendre une assurance RC pour les festivités. Mais les frais pourraient être pris en charge par les Comités de Quartier ou les Conseils de participation.

Pour tout renseignement ou candidature, il suffit de contacter l’ATL au 071/86 67 07.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept