Coups de couteau sur son beau-père à Thuin : 4 ans de prison ferme requis

par

Assises du Hainaut : Témoignage des enfants et l'acharnement sur la victime

Le ministère public a requis une peine de 4 ans de prison ferme contre un prévenu poursuivi pour une scène de coups et blessures à l'aide d'un couteau sur son beau-père à Thuin.

La victime présente aux policiers intervenus plusieurs plaies au bras gauche et à la jambe gauche provoquées par un couteau. Interrogé par la justice jeudi après-midi, l'homme détenu invoque la légitime défense

 

Il était en train de m'étrangler et je perdais connaissance. Alors je me suis saisi d'un couteau pour m'en sortir. C'est lui, ce n'est pas moi. J'ai agi en cas de légitime défense. S'il ne m'avait pas étranglé, je ne serais pas ici, a confié Grégory J, le prévenu. 

Présent à l'audience, le beau-père victime des faits admet être le fautif dans l'histoire. Pour le ministère public, cette version des faits est uniquement donnée « pour les besoins de la cause. » 

 

Une peine de 4 ans de prison ferme a été requise devant la 10e chambre du tribunal correctionnel de Charleroi, condamné un mois avant les faits à 30 mois de prison avec un sursis probatoire de cinq ans. 

 

Il ne devait plus consommer de cocaïne et ne devait plus se trouver au domicile de sa maman et de son beau-père. Et un mois plus tard, il commet les faits. Trop is te veel, a lancé le substitut Vervaeren.

La défense a sollicité un acquittement sur base de la légitime défense. Le jugement est attendu pour le 8 février prochain.


Sur le même sujet

Recommandations

Image
Justice: face au manque de moyens, les acteurs du secteur pointent l'Etat belge

Justice: face au manque de moyens, les acteurs du secteur pointent l'Etat belge

Depuis 2015, le 20 mars est devenu la « journée de la justice ». Tous les acteurs du pouvoir judiciaire parlent d’une seule voix pour faire entendre leurs requêtes. Au travers de ces dernières, des magistrats, avocats et greffiers issus des quatre coins du pays et des différentes juridictions, font part de leurs difficultés concrètes. Exemple au Palais de Justice de Charleroi.
Image
Tribunal de Charleroi: Dix-huit ans de prison pour de multiples agressions sexuelles

Douze ans de prison requis pour la tentative d'assassinat de deux motards

Le ministère public a requis lundi des peines de douze ans de prison à l'encontre de quatre membres du groupe de motards des Bandidos, poursuivis pour une tentative d'assassinat qui s'est déroulée le 16 juin 2020 à Flénu, dans la région de Mons.
Image
Affaire Chovanec : un non-lieu requis pour les prévenus

Affaire Chovanec : un non-lieu requis pour les prévenus

Devant une audience extraordinaire de la chambre du conseil de Charleroi, le ministère public a requis un non-lieu pour les 31 inculpés dans le dossier du décès de Jozef Chovanec. Les débats prendront fin vendredi avec les plaidoiries des différents avocats à la défense.
Image
Administration d’antalgique à son bébé : 3 ans de prison

Quatre militaires renvoyés en correctionnelle pour des faits de négationnisme

Quatre des cinq militaires qui étaient visés par une enquête du parquet fédéral pour des faits de négationnisme entre autres ont fait l'objet d'un renvoi en correctionnelle mardi par la chambre du conseil de Charleroi, a indiqué jeudi à Belga le parquet fédéral.
Image
Six et huit ans de prison ferme pour trois braquages dans la région

Six et huit ans de prison ferme pour trois braquages dans la région

La 6e chambre du tribunal correctionnel de Charleroi a condamné, lundi après-midi, Joris D. et Hamza J. à respectivement six et huit ans de prison ferme. Les deux hommes étaient poursuivis pour trois braquages commis en quelques jours. Le duo avait reconnu son implication dans un seul fait.
Image
Trente mois de prison ferme pour des coups et blessures infligés à son ex-compagne

Six ans de prison ferme pour des viols commis sur sa fille mineure

Image

Procès de Maude Daubremont: le Syndrome de Münchhausen par procuration représente 10 critères sur 14 chez l'accusée

Image

Cinq ans de prison requis pour des faits de négligence sur trois enfants

Image

Infanticide à Gosselies : Maude Dambremont jugée pour le meurtre de son fils

Image

Journée contre les violences faites aux femmes : Une nouvelle chambre correctionnelle va ouvrir ses portes en janvier 2024 à Charleroi

Image
Décès de la petite Ciena à la crèche Dourlet : 2 ans de prison requis

Décès de la petite Ciena à la crèche Dourlet à Charleroi: nouveau procès le 24 janvier 2024

Image

Deux ans de prison pour avoir tenté de se soustraire à un contrôle de police

Image

Cinq ans de prison pour une tentative d'extorsion armé d'un cutter

Image

Trois ans de prison pour des attouchements commis sur deux mineures d'âge

Image

Huit ans de prison requis pour coups et blessures ayant entraîné la mort de son fils