Aller au contenu principal

Les Chefs carolos solidaires ont cuisiné pour « la Faim du Mois »

Samedi 31 octobre, le Collectif des Chefs Carolos Solidaires a cuisiné pour l’asbl "La Faim du Mois" qui offre tous les mercredis et samedis des repas aux personnes dans le besoin depuis son local de la rue Ferrer à Charleroi. Pendant le premier confinement, les Chefs Solidaires Carolos avaient confectionné des repas principalement pour le personnel soignant mais aussi pour «La Faim du mois". Ils ont remis le couvert lors de ce dernier week-end avant le reconfinement.

Avec le reconfinement, le retour des Chef Solidaires

Quatre chefs carolos solidaires qui se relayent dans la petite cuisine de l’asbl La Faim du Mois. Samedi, c’était l’occasion d’offrir un repas sain et goûteux aux personnes en difficulté. Avec le reconfinement, c’est le retour sur la scène sociale de ces chefs de la région au grand coeur. Les chefs voulaient être présents pour montrer symboliquement leur soutien à l’ASBL qu’ils avaient déjà soutenue lors du premier confinement

Un menu bien de chez nous

Et en cuisine, il y a plusieurs chefs renommés de notre région, dont un étoilé. Mais tous sont maintenant ici comme chez eux.

"C’est devenu une famille, se réjouit Hicham Imane de l’asbl "la Faim du Mois". Ils sont venus nous aider aujourd’hui et feront profiter nos bénéficiaires d’une cuisine traditionnelle et bien de Charleroi."

Au menu: saucisses, pommes de terre et petits pois. A la façon des chefs.

"La deuxième vague fera plus mal"

Ce ne sont pas moins de 300 repas qui ont été préparés samedi. Ce qui porte à 16 000 le nombre de repas que La Faim du Mois a distribué depuis janvier.

"On donne quelque chose qui vient de nous pour donner un peu de bonheur aux gens qui n’ont pas les moyens de trouver à manger. On donne un petit coup de main, un petit soleil", explique Laury Zioui, membre des "Chefs Carolos Solidaires".

"Je crois que cette deuxième vague risque de faire plus mal dans les foyers, ajoute Tolis Lalos, un autre membres des « Chefs Caolos Solidaires. Pour nous c’était vraiment important d’être là aujourd’hui. Ca va continuer par la suite. On va revenir souvent le samedi cuisiner dans l’asbl.  Maintenant, on va se remettre en service traiteur pour nous. Et on va donner de notre temps aussi à certaines associations qui nous le demanderont, bien sûr."

"Le virus de la précarité est aussi en pleine expansion'

Mais avec le reconfinement, "La Faim du Mois" craint une explosion de la demande, une pauvreté encore plus présente.

éEvidemment, le virus Covid 19 est là, mais il y a aussi le virus de la précarité qui augmente de plus en plus, conclut Hicham Imane, de "la Faim du Mois". "L’hiver est aussi à nos portes. Je crains fort cette augmentation de la précarité&. C’est pourquoi nous avons décidé de ne pas arrêter les repas."

Et l’ASBL lance un appel à toutes les bonnes volontés. Pour des dons, comme pour venir donner un coup de main.


NEWSLETTER

Abonnez-vous à notre newsletter en entrant vos données ci-dessous

Direct X

Création de sites Internet EasyConcept™ Logo Easyconcept